• Vidéo très intéressante.

    Bien avant mes études de Médecine, je remettais en cause la relativité des localisations fonctionnelles allouées à certaines parties du cerveau.

    Puis, au cours de mes études, à la fois en tant qu'externe et en tant qu'interne, j'ai été non pas surpris, mais certain que mes professeurs , ne jurant que par la localisation, se trompaient. Il suffisait d'observer les patients. Leur présentation clinique ne collait pas avec ce qu'on nous enseignait. Et puis, les récupérations étaient souvent inattendues au vue de nos théories enseignées à la Fac ou dans les Hôpitaux.

    L'apport des différentes technologiques confrontés à la stimulation cerébrale directe, "à crâne ouvert", comme le fait ce neurochirurgien actuellement, vient confirmer mes doutes.

    Sans remettre en question les latéralités, son expérience, qui s'enrichit au fur et à mesure qu'il pratique, met en évidence les circuits neuronaux du cerveau: non figés (cette "plasticité évoquée"), cablés à plusieurs étages, soumis à des circuits stimulants ou au contraire inhibants.  Ces neuro-circuits nous avaient étés évoqués de manière bien succinte à propos de certaines pathologies (le circuit nigro strié par exemple pour la maladie de Parkinson), à propos du fonctionnement de certains médicaments (la voie hypothalamo-infundibulaire des neuroleptiques à l'origine d'un de leurs effets secondaires par exemple). Manifestement, il en existe des tonnes dans le cerveau, et chacun de ces circuits est individuel, personnel. (Daniel le savait, et il le répétait souvent. Paix à son âme)

    Ce qui va être désormais un terrain de connaissance (voire un terrain éthique très discutable) pour le fonctionnement du cerveau en direct: le patient est réveillé pendant qu'on "cartographie" ses réseaux neuronaux cérébraux, va mettre en évidence le fait -j'allais dire évident- l'individualité de chaque cerveau par l'individualité de ses circuits. Selon que vous êtes acteur, magicien, pyromane, ministre, etc......

    De quoi faire frémir pas vrai ?!

    Mais bien entendu salvateur pour les porteurs de glioblastome (ce neurochirurgien est spécialisé dans leur ablation).

     

     

    Docoach


    votre commentaire
  •  

    Vidéo simple et explicite.

    Depuis plus de 20 ans, j'ai opposé aux dogmes "chimique" ou "mécanique", la prise en main de leviers de soin puissants.

    Ceux de la parole, du toucher, du regard, de la Foi, de l'attente, de l'espoir.

    J'ai commencé cette prise en charge très tôt pendant mes études d'externe. 

    La main d'une personne qui souffre: osez la prendre. Vous verrez son angoisse se réduire, et sa douleur avec.

    C'est si simple.

    Pourquoi s'en priver ?

    Surtout qu'elle n'exclue en rien le recours aux autres voies chimiques ou chirurgicales lorsqu'il le faut!

    J'ai eu souvent le sentiment que le refus d'utiliser  l'"effet placebo" par mes distingués collègues était en rapport avec au moins 5 motifs, tous aussi dépassables les uns que les autres:

    -"ce n'est pas scientifique". ok. Et alors ? ça ne nuira pas, et n'empêchera aucunement d'injecter de l'adrénaline si besoin.

    -"c'est inefficace". mauvaise interprétation du phénomène. "effet placebo" n'est pas "placebo". l'"effet placebo" c'est du soulagement sans nuire. le but premier du soin.

    -"parler ou écouter un malade, cela prends du temps et le temps c'est de l'argent". cet aveu n'est que rarement exprimé bien entendu, mais il s'observe comme un nuage dans le ciel.....

    -"parler, écouter, etc... cela risque de me faire du mal à moi même". Aveu également rarement exprimé. Mais on sait implicitement que nombres de soignants se "protègent" de cette manière. Ce qui peut très bien se comprendre.  Une psychothérapie pourrait aider de manière sensible....

    -"si je donnai du placebo, on pourrait m'attaquer en justice". Dans ce cas, nombreux sont les recours qui n'ont pas eu lieu ! Car on use du placebo pour au moins 80% de notre pratique: le costume du médecin, l'ambiance du cabinet, l'aura des connaissances, l'expertise, à eux seuls, suscitent une attente qui déjà produit l'"effet placebo". Il colle à la profession. Il est la profession avant même le toucher, et bien loin devant la prescription d'une ordonnance.

     

    Je vous invite donc à écouter la vidéo de ce Collègue, qui, tout comme certains d'entre nous, n'est intéressé que par l'amélioration du malade, voire de sa guérison. 

    Docoach


    votre commentaire
  •  

    Un patient, septuagénaire, qui lit assez mal le Français, m'a apporté un courrier de la sécurité sociale concernant le DMP. Le fameux "dossier médical partagé". 

    Seulement......il n'a pas d'ordinateur pour le créer !

    Toujours fortiches les glandus des bureaux administratifs. Alalala, si la c.nnerie se mesurait, il serviraient de mètre-étalons, ces dégénérés......

    Passons......

     

    Il y a quelques mois , une patiente que je connais a appelé les secours pour hospitaliser son père de 85ans en urgence. Allo le samu ? "on n'a personne à vous envoyer, appelez le service de garde" Allo le service de garde "désolé, on est débordé, appelez les pompiers". Allo les pompiers ? "cela n'est pas de notre compétence, appelez le centre 15" , et allez hop! retour à la case départ! Finalement, elle tombe sur un collègue d'astreinte à la "régulation": réponse: " appelez un taxi, portez le à l'intérieur et allez aux urgences".......Dans l'intervalle elle appelle une amie pour trouver une aide que le système sanitaire et social ne lui fournit pas malgré ses cotisations et celles de son père de 85 ans. Elle passe les mêmes coups de fil histoire de savoir où le bas blesse. Mêmes réponses laconiques.

    Alors que faire ?

    Allo Taxi. Porter le "pépé" à bout de bras, à deux, l'engouffrer dans le taxi et hop, direction les urgences.

    bilan des courses: hospitalisation 3 semaines pour pneumopathie. Perte d'autonomie sauvage et rapide pendant 3 semaines. Pas de kiné pour le mobiliser dans le service, pensez vous, il ferait beau voir qu'on le fasse retourner chez lui. Il y a du fric à faire.. Le patient devient très rapidement une trop grosse charge. Et......l'EHPAD se frotte les mains pour en tirer profit.

    Ce qui se fait. le Mr est dans une EHPAD. 3000€ par mois, toute sa retraite y passe + la contribution de sa fille, qui, en sus, lui prépare ses repas chez elle et lui les porte chaque jour, car le camp de concentration pour vieux-pardon l'Etablissement Hostile prolongeant agonie et désespoir- n'a pas les moyens de proposer des repas décents à son client qui paye 3000€ par mois.........

    Vive la République. Vive la France.......

    Docoach

     

     


    3 commentaires
  • Si vous n'avez pas encore réservé vos vacances pour le 8 mai, un aller retour à Londres, pour nourrir votre cerveau (et ses facultés), à cette date là pourrait bien être LE plan "escapade utile" pour vous préparer à sauver les quelques milliards de neurones qui sont en train de griller sous le feu de l'incompétence politico-économique de l'Europe de la dérégulation des marchés.......

    https://mailchi.mp/foodforthebrain/reclaimyourbrain

    C'est une occasion presque unique de comprendre très clairement pourquoi les démences frappent de plus en plus tôt les hommes et femmes des pays développés, pourquoi les peuples ne luttent même plus contre la baisse dramatique du niveau d'instruction (avec comme corrollaire un taux d'analphabétisme qui progresse à plus du quart de la population scolarisée), comment les troubles psychiatriques (anxiétés, depression, insomnies) deviennent le model de vie sociale (!), comment et pourquoi l'autisme, les troubles de l'attention couplés aux "syndrome d'hyperactivité" chez les enfants sont en progression croissante, ou encore comment et pourquoi le DSM est en train de psychiatriser toute la population........

    Et, cerise sur le gâteau, cette journée sera dédiée à l'étude et la proposition de solutions basées sur la connaissance de la physiologie et de la nutrition encore sous-instruite  ou mal enseignée -et faut il le rappeler ? dénigrée systématiquement par certains-en Europe.

    Bien loin des repas à moins de 3€ des Etablissements Hostiles Prolongeant Agonie et Desespoir, véritables "camps de concentration Français pour vieux"!

    Mais nous aurons l'occasion d'y revenir.....

    Pour le 8 mai, une escapade à Londres pourrait bien être la Formation Médicale Continue qui vous manque cruellement, collègues toubibs, ou bien une l'Information Capitale qui vous manque cruellement, concitoyens.

    Bref, une journée à ne pas manquer si votre programme n'est pas encore bouclé.

    Une belle occasion de nourrir votre cerveau !

    Docoach

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires