• A la recherche du Qi

     

     

    Qu'est ce que le "Qi" ?

    Où se trouve le "Qi"?

    le "Qi", ça sert à quoi?

     

    Autant de questions qui méritaient d'être explorées par un médecin , tant le "Qi" est omniprésent dans la pensée de la Médecine Chinoise, bien plus vieille que la notre.

    Bien avant de commencer mes études de médecine, en France, j'ai cherché à trouver des réponses à ces questions.

    A l'époque, je ne disposai pas d'internet, ni d'une classe sociale digne de Rotchild pour me permettre de voyager.

    Il fallait donc que je parte à la recherche du Qi, à mon endroit. Pas simple.

    Des livres. il y en avait peu. 

    De la pratique. Il fallait mélanger connaissances théoriques et improvisation (ou intuition).

    A ce moment là, les premiers occidentaux prétendant "maîtriser le Qi" (déjà le mot "maîtrise" laissait méfiant.....), étaient sur Paris.

    IL fallait donc se déplacer, mais pas pour rien, les voyages coûtant chers.....

    Et choisir entre le "grain et l'ivraie".

    Assez grossièrement, nous avions le choix entre le monde des compétiteurs des Arts Martiaux "contact", qui associait, certes très peu prosaîquement, mais très concrètement le Qi à leur puissance de frappe, les "tous Chinois" qui avaient hérités de leurs ancètres depuis Lao Tseu, un "fluide" qui leur permettrait de couper du bois sans le toucher(...), souvent les mêmes qui prétendaient "émettre le qi pour guérir du cancer", et les moins extrêmes de ces catégories, qui avouaient "toucher du doigt" une certaine forme de vie, subtile, dont les expressions et implications pratiques étaient encore à découvrir.

    Depuis ces années, j'ai pratiqué et j'ai étudié. Je n'ai jamais prétendu comprendre, connaître ou maîtriser le Qi, sauf dans certaines de ses manifestations pour lesquels ma pratique m'avait conduit à un certain niveau concret de réalisation (le magnétisme, la chaleur psychique,et kundalini en font partie). Et j'ai surtout tenté d'observé les manifestations du Qi chez les autres. 

    La première de mes recherches avait été celle là même que Sylvain Guintard trouvait "très concrête":  augmenter la chaleur de son propre corps par la volonté. Pour l'étudiant en médecine que j'étais à cette période, cette possibilité avait une implication pratique sur le traitement des maladies ( allez fouiller "hyperthermie et cancer" , par exemple, et vous aurez une idée....)

    Des mois de pratiques régulières, chaque jour, à heure fixe. une hygiène alimentaire aussi irréprochable que possible. La mise en pratique de connaissances livresques et de techniques glanées auprès de certains occidentaux. Et puis, la réalisation, et le dépassement de la réalisation. J'avais "trop" bien réussi, et j'arrivai à flatter mon orgueil en montant la température de mon propre corps au point de faire monter la température d'une pièce non chauffée en plein hiver dans laquelle je me trouvais. Et, bien entendu, la pratique "outdoor" en toute sécurité (voir l'article Toumo ou la chaleur psychique)

    Jusqu'à ce que mon corps me donne des "bouffées de chaleur" à des moments innatendus, en dehors de mes séances de méditation ou d'ascèse dans la neige.  A partir de ce moment là, j'ai réduit un peu mon entraînement pour laisser au corps le temps de s'équilibrer à nouveau. (j'ai eu la même expérience sur Kundalini, mais c'est une autre histoire)

    Bref, le Qi, là, c'est "palpable", "vérifiable". On n'est plus dans la philosophie ou dans le "bla-bla" continuel des grands gourous. Et ça fait plaisir aux scientifiquex comme moi et comme Claude Bernard ou Bruce Lee, entre autres: les grands principes généraux qui fonctionnent (ou pas), on les garde, et on avance ! La parlote, on laisse ça aux politiques et statisticiens.......

    Les manifestations du Qi, sur soi mêmes, sont les meilleurs preuves qu'on peut se donner.

    Ce qui ne veut pas dire qu'on ne puisse apprécier les manifestations du Qi chez les autres. J'ai pû observer différentes expressions, subtiles il faut le souligner, du Qi chez différentes personnes: ainsi, chez Daniel, c'était la lumière qu'il était capable de générer dans le cerveau de ses élèves, par simple contact sur le point Yin Tang; chez Pouthasone, c'est le nuage d'électricité qui irradie de ses mains; chez Francis , je perçoit qu'il génère des ondes régulières par ses doigts,lorsque ceux ci dont posés à des endroits bien préçis du corps (points de médecine Chinoise). Ces observations dépendent aussi du ressenti de chacun, c'est bien entendu, mais elles n'en demeurent pas moins des manifestations du Qi.

    Elles ne se cantonnent pas seulement à ça, loin de là !!!

    J'ai retrouvé cette vidéo sur le web, qui est assez ancienne maintenant, mais qui n'a pas pris une ride. 

    Tout n'est pas à prendre pour argent comptant, cela va de soi. Pas plus qu'une "étude scientifique" !

    Les connivences entre pseudo "Maître du Qi" et ses "sujets volontaires" sont aussi nombreuses que celles qui existent entre les auteurs des études scientifiques médicales et leurs financeurs. (il faudra que je parle un de ces 4 de la litterature grise......).

    A la recherche du Qi, il faut se montrer aussi méfiant qu'à la recherche d'une information valable fournie par les études scientifiques de Pubmed !!

     

    Mais il faut aussi prendre le temps de s'éduquer et de pratiquer le Qi. Ses manifestations sont tellement diverses et variées qu'on ne manque pas de mode d'approche qui plaise à chacun.

    Toutefois, la pratique mérite patience, régularité, cadre et une bonne dose d'humilité. A l'image de la fleur qui s'ouvre lorsque la plante a effectué son lent travail de maturation que nos yeux humains ne peuvent percevoir, la pratique du Qi nécessite la même approche. Presque toujours, les résultats éclosent alors qu'on ne s'y attends pas. Et croyez moi sur parole, ou plutôt ne me croyez pas et faîtes votre expérience,  le Qi n'est pas avare lorsqu'il se manifeste........

    Docoach

    « balade dans les mémoires d'un vieux médecinJeûner ? »

  • Commentaires

    1
    POV'JULIETTE
    Lundi 19 Mars à 12:54

    Bonjour

    votre article sur le qi est très intéressant et ouvre de nombreuses portes à ceux qui cherchent de nouvelles voies loin des chimères mercantiles et addictives .

    A titre personnel je m'intéresse aux vertus du jeûne.Qu'en pensez-vous? Peut-on espérer de votre part un article éclairé avec quelques pistes bibliographiques.

    2
    Mardi 27 Mars à 15:55

    Bonjour

    Je vous propose un élément de reflexion ICI

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :