• C'est LA RENTREE

    retour à la page d'Accueil

     

    ça se voit , ça se sent

     

    la grippe est en avance ou les syndromes grippaux en tout genre, et d'"ici un mois ou deux la gastro

     

    c'est la fête dans les cabinets de médecine: on "antibiote" dès que "ça ne passe pas Docteur", et dans quelques jours, on precrira antifongiques pour mycoses des différents orifices!

    ah, ben c'est surtout la fête des labo!!

     

    remarquez, je ne devrait pas trop déplorer cette situation, puisque je "récupère"(c'est le mot), tous les cas qui ont "résistés" aux anitibiotiques, ou enore ceux qui récidivent sans cesse, ceux qui développent des troubles divers et variés, mais récidivants et chroniques.

    Hahnemann lui même avait espéré que la similitude , dans l'aigûe, changerait tout. Il a vite déchanter, deux siècles en arrière.

    Il fallait tenir compte du tempérament, de la constitution, et de la diathèse.

    Traiter les maladies chroniques devenaient une nécessité si on voulait pouvoir soigner plus facilement (et aussi plus rarement du coup!)les maladies aigues !

     

    on jaze dans les milieux autorisés-comme dirait Coluche- s'occuper d'une personne dans son intégralité pour soigner tempérament, constitution, et terrain, ça prends du temps, ça coûte cher, ce n'est pas remboursé.

    Calculs d'apothycaire, bien entendu, car sur le long terme, c'est une belle économie:

    -d'absenteisme (mes patients "consomment" largement moins d'arrêt maladie que la moyenne)

    -d'"anti" en tous genre

    -de soins remboursés comme un bon massage thaï, par exemple, ou une "vraie" séance préventive d'acupuncture.

     

    N'en déplaise aux esprits étroits, la thérapie intégrative, comme l'homéopathie, est une économie de santé, puisqu'elle concerne de plus en plus ceux qui la prenne au sérieux......

     

    Allez, je vais vous prescrire quand même un antibiotique, pour...."que ça passe plus vite" ;-)

     

    dococach

    -retour à la page d'Accueil