• CAPITAL BONUS/MALUS DE LA SANTE

     

    Je me souvient d'une image : celle de Louis de Funès, en train de faire avancer son âne par la technique de la carotte, dans le célèbre film "La folie des Grandeurs".

    J'ignorai jusqu'à encore quelques temps l'existence de réductions sur des menus Mac Do, à partir du moment où le client est "fidèle".

    En gros, plus il consomme de la Me.de, plus on flatte son vice.

    On point où on en est, on se demande pourquoi ce ne serait plus les patrons de ces chaînes qu'on devrait mettre à la tête de nos caisses d'Assurance Maladie......

    "Au pays de Descartes......je vous laisse juge!"

    Du coup, je passe la parole à Mr B, qui a déjà trouvé une solution sanitaire plus que valable pour inverser positivement la tendance à l'auto-morbidité co-organisée par firmes de malbouffes et clients tantôt décérébrés, tantôt désinformés, voire les deux, ou même suicidaires.....

     

    Lisez attentivement: une solution applicable demain, par toutes et tous est dans le texte.

    "Il serait bien plus efficace de rendre le mal plus visible, plus palpable et surtout mieux reparti entre ceux qui accumulent les risques volontairement et ceux qui réfléchissent, agissent et font les efforts nécessaires pour les réduire AVANT. Je ne parle pas de se gaver encore plus sur le dos des fumeurs qui finiront par braquer des tabacs non plus pour l'argent de la caisse mais pour un simple paquet de feuilles à rouler et trois paquets de camel. Mais pourquoi le panier de légume ne se verrait-il pas assorti de points bonus réduisant les cotisations du foyer de l'acheteur tandis que le menu bigmac se verrait assorti du malus qu'il a prouvé mériter amplement?
    Non seulement ce serait d'une "justesse" naturelle évidente mais, en plus, cela serait d'une efficacité redoutable pour l'éducation populaire. Il va sans dire que les effets sur la santé publique seraient à coup sûr stupéfiant et probablement jamais vu depuis l'apparition du dollars!
    C'est certain que les chiffres d'affaires de coca, Mc do, haribo, merck et autres montagnes de dealers de saloperies que le plus grand monde sait toxiques mais consomment, s'effondreraient légitimement. Mais je vous rappelle que le slogan de Bayer est:"science for a better life." Ce serait l'occasion de lier le geste à la parole non?!

    Je laisse à l'intelligence du lecteur le soin de préciser lui même la liste judicieuse lui permettant de calculer son propre quotient bonus/malus ;-)

    Pour les plus joueurs, l'idée de mettre dans une tirelire une piécette à chaque fois que vous mangez un truc que vous savez mauvais pour votre santé pourrait être une riche idée. Ça vous permettrait non seulement de vous rendre compte qu'à la fin de l'année la somme est impressionnante mais ce pourrait être d'un secours sans luxe étant donné l'état affreux de notre fameuse sécu!"