• Comment se passe votre préparation à la vaccino-dépendance

    Vous avez sans doute remarqué, que, petit à petit, on vous prépare, vous les mamans, vous les pères, vous les parents, à accepter , pour vos enfants, dès leur plus jeune âge, en fait même à la naissance1, une piqûre qui :

     

    • ne protège pas celui à qui il/elle est administré, des nouveaux variants covid2, comme je l’ai déjà expliqué .(JP, 2021)
    • n’est pas un antiseptique ni une « mesure barrière chimique ». En fait cela pourrait être le contraire3. En réalité, il ne peut pas prétendre réduire la contagion. Si vous êtes piqué à H0.M0.S34, par un vaccin dirigé contre le virus de l’année passée, et que vous croisez son 60 millième variant hautement pathogène à H0.M0.S10, vous allez le transmettre à toutes celles et ceux que vous allez croiser après votre piqûre.
    • Entraîne des effets secondaires graves chez les adultes sains de 18 à 65 ans, constituant une morbidité dans des proportions, pour certaines séries, supérieures à la morbidité du virus d’origine de mars.(Suivi des cas d’effets indésirables des vaccins COVID-19, n.d.)

     

    ⁠⁠Moralité : vous vous faîtes enfumer, exactement comme on vous a présenté, il y a un siècle, les bienfaits de l’alcool ou du tabac pour votre santé et celle des autres : par du lavage de cerveau. A la télévison, sur les réseaux sociaux, à la radio, même dans les messages vocaux de vos supermarchés.

     

     

    Vous avez sans doute remarqué, que, petit à petit, on vous prépare. Je dit bien « on vous prépare ». On vous conditionne à accepter au pire un mensonge, au mieux une pensée magique. Vous allez doucement devenir vaccino-dépendant. Un peu comme vous avez été tabaco-dépendant ou alcoolo-dépendant. Par une propagande progressive, douce, lente, sur des mois et des années. J’écris bien qu’ »on vous prépare ». Les débats publics ne sont que fumées et miroirs. Je vous propose de lire simplement la stratégie de l’HAS de novembre 2020(Laura, n.d.)⁠. Ce qui a été prévu en novembre 2020 est mis en œuvre depuis ces 6 nouveaux mois de l’année 2021, de manière progressive, en vous donnant l’illusion d’un débat publique5. Vous avez juste le sentiment d’avoir le choix, mais en fait vous n’avez strictement aucune forme de liberté de choix dans la mise en œuvre de cette stratégie.

     

    Vous êtes simplement consulté publiquement à travers certains icônes des plateaux télé. Du gentil blabla pendant que le plan est mis en œuvre, que vous le vouliez ou pas.

     

    D’ici quelques semaines, et quelques mois de lavage de cerveau, vous serez convaincu que faire piqûer vos enfants dès la naissance, et de manière très régulière, tous les « n » mois, est sain, salutaire pour eux comme pour la communauté.

     

    D’ici quelques années, lorsqu’on aura compris le revers de cette médaille, nous vous soignerons pour cette vaccino-dépendance, comme on vous soigne aujourd’hui pour les addictions chimiques ou comportementales. Du moins, peut être soignerons nous vos enfants, s’ils viennent un jour à comprendre que vous les avez berné comme vous l’avez été vous même.

     

    En passant, les vieux spectres de la discrimination vont vous parâitre des amis de toujours.

     

    Alea Jacta Est

     

    Docoach

     

     

    JP, S. (2021). Rapport Vaccin Covid deuxième partie mai 2021.

    Laura, Z. (n.d.). Stratégie de vaccination contre le Sars-Cov-2. Retrieved from www.has-sante.fr

    Suivi des cas d’effets indésirables des vaccins COVID-19. (n.d.).

     

     

     

    1Vous allez voir que ça va venir d’ici quelques mois…..

    2Vous noterez que c’est justement cette limitation qui implique les « rappels » tous les 6 mois qui sont annoncés. Les vaccins covid : de la fumée et des miroirs…..

    3Notamment du fait de la technologie mARN : si on peut en juger par les effets secondaires , d’ordre immuno allergique (constitués par les thromboses et hemorragies notamment), il y a une production proteinique par d’autres cellules sanguines que les lymphocytes, et qui est reconnue par le système immunitaire comme du non-soi. D’où la destruction des vaisseaux sanguins ou des plaquettes, par le système immunitaire. Mais cela pourrait aller plus loin: je vous explique mon hypothèse : si cette nouvelle proteine peut devenir, dans certains cas, synthétisée par n’importe quelle cellule du sang, rien ne s’opposerait à ce qu’elle soit aussi évacuée, bien plus régulièrement que le virus d’origine, par les sécrétions et excrétions du corps (sueurs, salives, larmes, en plus des urines et décès). Et là, nous avons , en germe, ce qui s’apparente à un prion. Encore plus hautement contagieux que le virus lui même, et induit directement par la vaccination.

    4H : Heure. M : Minute. S : Seconde.

    5Ne me croyez pas sur parole. Lisez le rapport de 58 pages de novembre 2020. Et voyez ce qui se passe de puis 6 mois. Concluez.

    « Suivi des effets indésirables des vaccins covidSuivi des effets indésirables des vaccins covid: Rapport vaccins covid 3ème partie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :