• KINE MALGRE MOI

      retour à la page d'Accueil

     

    On s'étonne après que mes consultations durent une heure.....

    "Vous savez Docteur, je préfère venir chez vous. Mon kiné me branche deux électrodes et je ne le revois plus. Au moins vous me soulagez et vous m'expliquez des exercices utiles qui me soignent"........

    Bon, alors j'espère bien que cela ne va pas me fâcher avec les kinésithérapeutes. J'en connais peu, mais ceux que je connais travaillent TRES bien. Un est proche de la retraite. Et l'autre s'est spécialisé.

    Tous deux ont la passion de leur job. Et j'ai beaucoup appris d'eux.

    Depuis toujours, j'intègre dans ma pratique de soignant des massages antalgiques que j'ai appris au cours de ma formation continue et au cours de ma pratique et de mes échanges avec mes collègues, médecins et non médecins.

    Je conseille aussi, les exercices de gymnastique médicale au cas par cas, pour corriger, renforcer, soulager, etc....

    Je n'ai rien inventé en fait, puisqu'il suffit de se former de manière continue. Et d'appliquer avec discernement au cas par cas.

    Il m'arrive même de conseiller à distance, c'est dire......

    Et ça prends du temps!

    Et -dois je le rappeler- c'est "payant, non remboursé.", comme un paquet de clopes, sauf que ça soigne......

    Mais quand les patients eux même me comparent aux kinésithérapeutes, toujours en leur défaveur, il faut que je crie un grand "STOP":

    Nos masseurs kinésithérapeutes disposent d'une très bonne formation, d'un bagage technique des plus performants. Ils ont beaucoup, beaucoup à nous enseigner pour nous soigner.

    SI tant de patients que je consulte tombent sur des professionnels qui font..."du rendement", je préfère leur faire remarquer qu'il ne s'agit là que d'une portion infime des professionnels du genre, et que, pour la grande majorité, ils sont des plus consciencieux.

    Mais, ces derniers, il est vrai, en tout cas dans la ville où j'exerce, se font de plus en plus rares.

    il faut dire aussi que la convention médicale vous pousse toujours un peu plus vite, toujours un peu plus sournoisement vers la sortie, lorsqu'il s'agit de soigner au mieux. Et que la kinésithérapie est un secteur touché de plein fouet.

    Alors oui, aujourd'hui, on peut attendre d'un omnipraticien comme moi qu'il se forme à presque tout pour pallier à une convention médicale qui "nuit gravement à la santé", et dont il va falloir consommer avec modération dans le futur.

    Kiné malgré moi....Bien malgré moi.

    Mais soignant avant tout.

      retour à la page d'Accueil