• Le cancer guérit-il spontanément ? et si oui, comment?

     

    J'ai perdu deux amis ces deux dernières années, dont un d'un cancer foudroyant, et hélas plusieurs patients au cours de ces 20 dernières années de pratique. 

    Malgré toutes nos connaissances, toutes les solutions (alternatives ou conventionnelles), il faut bien admettre notre impuissance face au cancer. Personne n'a LA solution.

    Ce qui n'empêche pas de continuer à chercher, à se documenter, en tâchant de conserver un esprit ouvert et critique.

     

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3312698/

     

     

    C'est cet  ARTICLE SUR LE CANCER qui a attiré mon attention il y a quelques temps.

    Il s'agit d'un article des plus scientifiques, avec moult références, dont toutes ne datent pas d'hier, mais dont certaines ne sont pas si anciennes que ça.

    Je pense qu'il mérite d'être lu et relu.

    Il y a plusieurs éléments qui, à mon avis, et d'après mon expérience, méritent d'être relevés:

    -tout d'abord, que la fièvre est une arme dont dispose le corps pour se défendre non seulement des infections, mais aussi et surtout....... des cellules cancéreuses! D'après cet article, là où la paludisme est endémique, le cancer est moins fréquent. Comme l'article est tout de même ancien, il serait intéressant d'avoir accès aux statistiques (si elles sont faîtes et accessibles).

    -ensuite, qu'il existerait des cancers qu'on a observés regresser spontanément.(Regression is more commonly associated with groups of tumors like the embryonal tumors in children, carcinoma of the female breast, chorionepithelioma, adenocarcinoma of the kidney, neuroblastoma, malignant melanoma, sarcomas, and carcinoma of the bladder and skin.)

    -que certains cancers qui régressent "tout seul" , régressent bien souvent au moment d'une infection faisant réagir le système immunitaire de manière bruyante (encore la fièvre, notamment)(virtually all of these reports note regression concomitant with infections including diphtheria, gonorrhea, hepatitis, influenza, malaria, measles, smallpox, syphilis, and tuberculosis as well as various other pyogenic and nonpyogenic infections)

    -que fièvre et symptômes d'infection dans l'enfance permettraient une éradication des cellules cancéreuses indésirables pour le reste de la vie. L'excès d'asepsie, le recours excessif aux antipyrétiques à cette période de la vie, thérapies immunosuppressives (corticoïdes? immunosuppresseurs?), auraient un effet facilitant sur le développement de cancer plus tard dans la vie.(Asepsis, fever control, surgery, and immunosuppressive therapies are known to have an inverse relation to cancer regression)

     

    Les références les plus récentes, sur lesquelles s'appuient cet article, datent de 2003-2004, si je ne me trompe pas. L'explosion des chimiothérapies depuis ces 10 dernières années rendraient cet article plutôt négligeable, puisque les chimiothérapies sont, à l'heure actuelle, LE traitement d'autorité. 

    Je vous laisse le soin de vous faire votre opinion. 

    Il m'apparaît , plus que jamais, vital que soins conventionnels et soins alternatifs se "donnent la papatte" pour optimiser leur action respective, sans cette éternelle guéguerre plus ou moins larvée qui les opposent encore trop souvent, et qui parfois (souvent) aboutit à des paradoxes pour le moins dérisoires (comme les IV de vitamine C). Mais ce n'est qu'une utopie.....

    Je reste toutefois convaincu que les réactions naturelles de l'organisme (comme la fièvre, et cet article est éloquent à ce sujet) nous apprendraient davantage sur la santé, si on voulait bien les respecter et les étudier avec humilité.

    Encore un doux rêve.........

     

    Docoach

    « Pho Wa ou transfert de la conscience103 ans de souvenirs..... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :