• Pho Wa ou transfert de la conscience

     

    Cette technique est issue du Yoga Thibétain, et, à ma connaissance, c'est Ewans Wentz qui en fait une description la plus détaillée dans son ouvrage "Yoga Thibétain et Doctrines Secrètes"(traduction d'un lama)

    J'ai connu cet ouvrage il y a plus de 25 ans en arrière, grâce à Daniel Braibant. A l'époque , j'étais encore étudiant en médecine.

    Mais depuis plusieurs années déjà, je pratiquai , aussi bien que possible, la méditation.

    J'ai trouvé une série de vidéos sur le sujet ci dessous.

    Je n'ai pas encore eu le temps de visionner la totalité.

     

    TELI en parle également bien sur son site. Lui aussi avait été "initié" à la pratique par Daniel.

    Il est évident qu'une pratique pareille nécessite une implication sérieuse, régulière, et assidue.

    Ce que j'aimerai apporter ici n'est pas une nouvelle théorie ou pratique. J'en serai bien incapable.

    Mais simplement mon expérience personnelle.

    Il existe clairement, à mon avis, une "situation" mentale, dont la correspondance doit être très certainement électro-encephalo enregistrable.

    Peut être même cela a été réalisé.

    Peu importe.

     

    Sri Chinmoy démontre Samadhi (une étape de l'identification yoguique)sur lui même: observez attentivement le mouvement des yeux dans la vidéo ci dessous:

     

    ...et observez attentivement le mouvement des yeux de cette Dame, au prélude de son "départ" de ce bas monde (en fin de vidéo vers la 19ème minute si je ne m'abuse)

    Une certitude, pour une fois, dans ce bas monde, c'est que nous allons TOUS y passer.

    Pho Wa semble bien être un enseignement, ET une pratique que nous pourrions intégrer tout au long de notre vie.

    J'ai personnellement expérimenté l'état que Sri Shinmoy démontre avec bien plus de maîtrise que moi.

    C'est une réalité, qui , à mon avis, peut être expérimentée par la pratique régulière, assidue, et sérieuse.

    Elle prendra son importance au dernier moment de notre vie sur cette planète, sans aucun doute.

    Alice Bailay écrivait que mourir est sans doute l'activité à laquelle nous nous livrons le plus, faisant référence au sommeil physiologique de tout un chacun. Et, proposant ainsi de cesser de la craindre comme un désastre mais de l'accepter comme une étape aussi naturelle que le réveil quotidien, mais, surtout, de s'y préparer d'une manière cohérente. En passant, je n'ai jamais trop aimé le côté par trop ésotérique de cet auteur, mais je reconnais le travail qu'elle a commencé à faire sur un sujet encore bien trop tabou.

    Pho Wa, à une époque ou la méditation "pleine conscience" fait "le buzz", mérite qu'on s'y arrête sérieusement. Pas trop. Mais avec simplement l'honnêteté de reconnaître notre chemin et de l'appréhender avec autant de connaissance théorique ET pratique que possible.

    Je prêche sans doute là quelque chose que je ne fais pas moi même. Il fallait pourtant que j'en parle.

     

    Qui sait? Cela pourra peut être aider quelqu'un......

     

    Docoach

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :