•  

     

    isolation ne veut pas dire "isolement".

    Ici, je ne parle pas de psychologie.

    C'est du conditionnement physique dont il est question.

    Au cours de la croissance, on encourage nos enfants et adolescents à "faire du sport".

    Plus vieux, bourrés d'arthrose, de troubles du rachis, plus tôt pour ceux qui en ont "trop" fait, plus tard pour ceux qui préfèraient regarder de loin, on les soigne pour troubles divers allant de la simple tendinite jusqu'à la hernie discale, le spondylolysthésis, ou encore la fracture.

     

    L'approche homéopathique se marrie très bien avec l'approche ostéopathique:

    la constitution diffère chez chacun (la charpente, si vous préfèrez), et le système musculo tendineux également (les haubans ou les cables, si vous préfèrez).

    La musculation, il y encore quelques années, et encore aujourd'hui, donne l'image d'être un point central de tous les autres sports.

    Certainement pas si elle est faîte n'importe comment, sans prendre en compte la "morpho-mécanique" de chacun.

    Rares sont les préparateurs physiques sensiblisés à ça. 

    Ce qui peut se comprendre, car cela demande du temps, et cela demande un suivi pertinent, et des connaissances empruntant aux domaines de l'ostéopathie, de l'homéopathie, et du conditionnement physique global, sans parler de l'attention portée à la nutrition, là encore adaptée à CHAQUE CAS !!! (vu les bagages enzymatiques qui sont si différents entre, par exemple,  un caucasien et un méditerrannéen, les mesures de dietetiques doivent être TRES prudentes et pertinentes dans leur approche et leur application)

    Mais revenons à notre mouton du jour: l'exercice d'isolation.

    J'ai vu des centaines de patients, plus ou moins âgés, qui ont souffert par excès de mouvements d'isolation. Chez l'adolescent, c'est encore pire.

    L'assymétrie constitutionnelle (celle qu'on porte avec nous) est déjà source de délicates adaptation pour arriver à la maturité. Spécialiser un groupe musculaire et un ou plusieurs groupes articulaires par une pratique répétée sur un mouvement d'isolation, sans renforcer les trois chaînes principales du corps par des mouvements globaux, est un risque: 

    -risque de douleurs, de déformation, de handicap.

    Alors que faire?

    adressez vous à un préparateur compétent (ils sont rares, et vous les reconnaîtrez, en général, par le poids de leurs années, et surtout par le fait qu'ils ont essuyés pas mal d'erreur sur eux mêmes ou sur leurs élèves), ou à différents professionnels: médecin "holistique": au moins un homéopathe qui connaisse les notions de constitution et de terrain, un ostéopathe, un préparateur sensible à ces notions (il y en a)

    Mais, s'il vous plaît, PAS de mouvements d'isolation au cours de la croissance. Du global+++ le corps est un TOUT. Il fonctionne bien s'il fonctionne en synergie des doigts de pieds jusqu'aux cheveux: dans ce cas, il entretien ou restaure la santé le cas échéant.

    Voilà , c'était le mot du jour de Docoach :-)

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     


    votre commentaire
  •  

     

    On apprends tous les jours.

     

    Cet été j'ai consulté une patiente pour, entre autres, le renouvellement d'une prescription de pilule contraceptive.

    elle m'a appris (je me répète, mais on apprend tous les jours) que le contraceptif oral n'est gratuit qu'en France. Du moins à sa connaissance. Puisque dans le pays étranger où elle étudie, ce n'est pas le cas.

    La gratuité est décidément souvent un sujet bien hexagonal.

    J'ai- du coup, et aussi parce que je consulte aussi bien souvent des patientes pour des IVG- consulté un peu les statistiques nationales sur les taux d'IVG.

    La gratuité de la pilule, me suis je dis naïvement, a dû faire chuter le taux de recours à une IVG pour grossesse non désirée. Sans compter qu'on dispose aussi, en France, de la "pilule du lendemain".

    Ce n'est pas le cas. 

    Il serait intéressant de consulter les organismes de statistiques des autres pays Européens sur le sujet......

    Attention, je ne dis pas qu'il faille dérembourser la pilule contraceptive en France.

    Je n'en suis pas encore là.

    Quoique, prescrite n'importe comment sous pretexte que c'est gratuit mène à des malentendus:

    -un exemple type est celui d'une patiente qui m'avait un jour expliqué qu'elle ne prenait le contraceptif oral qu'en cas de rapport........

    De plus en plus de temps médical est consacré à l'éducation. Je suis un peu "vieux-jeu", sans doute, mais il me semble que ça devrait démarrer dans la famille, et se poursuivre dans les écoles.

    Le médecin en "remettant une couche" pour consolider le message déjà passé, et de bonnes habitudes déjà prises avant de consulter. 

    Et ça ne concerne pas QUE le domaine de la contraception

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • U. Ravnskov, dans le QJ Med de 2003, présentait déjà "Hhigh Cholesterol may portect against infections and atherosclerosis."

     

    Depuis lors, la littérature scientifique sur le cholestérol n'a cessé d'abonder, pendant que la littérature de vulgarisation s'en faisait l'écho, ou le contre-écho, tout dépendant des intérêts-ou pas, de chacun.

     

    Dans ce domaine, comme dans tant d'autre, il faut bien admettre que le public est dans la confusion et qu'il va voir le professionnel de santé comme étant un'"homme savant", qui en sait bien davantage que les chercheurs scientifiques de tout poil. Et s'il est dans la confusion, on ira voir le cardiologue, qui lui, est au courant des dernières études sorties. (et forcèment, les dernières sorties-curieusement-sont toujours les plus fiables.......). le cardiologue est le dépositaire de la science sur le cholestérol, il ne peut pas en être autrement. Quel poids sur les épaules!!

     

    J'ai rencontré un patient, il y a peu, qui a fait un authentique infarctus du myocarde. Quand je dis authentique, je veux dire qu'il a été "authentifié" par une coronarographie et des examens biologiques ciblés.

    Si je vous disais que ce patient n'avait pas de cholestérol élevé au moment de l'incident (en 2012), vous me diriez que "ça , on le savait déjà".

    Et, moi aussi, cela ne me surprends pas plus que ça, puisque les infarctus (qu'ils soient dans le coeur ou dans le cerveau), je les ai vu survenir plus d'une fois chez des gens avec des taux de cholestérol "dans les normes".

    Mais ce qui m'a surpris, c'est que, depuis 2012, pour une raison privée et personnelle, ce patient s'est soigné autrement qu'avec l'arsenal conventionnel qu'on connaît et qu'on a l'habitude d'utiliser dans le monde médical aujourd'hui.

    Attention, je n'encourage PERSONNE à imiter cette attitude. Nous avons, fort heureusement, l'experience médicale suffisante pour démontrer que le traitement qui existe aujourd'hui en post infarctus permet de limiter la morbi-mortalité.

    Ce que je tiends simplement à faire partager, par cet exemple, est qu'il existe toute une connaissance que nous n'avons pas, et qui fonctionne aussi. Quelle est elle? d'où vient elle? A vous de faire vos recherches si le sujet vous intéresse.

    Mais n'attendez pas l'infarctus (qu'il soit dans le cerveau ou dans le coeur) pour adopter au moins ces s 4 piliers de la protection vasculaire:

    -alimentation saine

    -pas d'alcool, pas de tabac

    -pas de drogues

    -activité physique sportive régulière

     

     Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Par Anthony B.

     

    Et on se casse le ventre!
    S'il est une chose consternante c'est de s'apercevoir qu'à un âge avancé l'énorme majorité des gens, dont je fais partie, ne sait pas comment se nourrir correctement. Et pour cause. Il semblerait qu'entre traditions culinaires séculaires (aux raisons d'être oubliées), intérêts économiques et pharmaceutiques et, disons-le, abrutissement général de la race humaine, il soit devenu compliqué de faire le tri entre bonne et mauvaise hygiène alimentaire. On sort de l'école capable de calculer le périmètre d'un triangle de trois manières différentes mais incapables de constituer un repas digne de ce nom. Pourtant j'ai mangé bien plus souvent que je n'ai eu besoin d'utiliser Thales ou Pytagore. Il fut un temps où l'alimentation était orientée principalement par les aliments disponibles.
    On mangeait du poisson en bord de mer, on buvait du lait là où l'agriculture était impraticable et on mangeait de la viande surtout l'hiver ou pour des raisons pratiques quand les groupes se déplaçaient (les cacahuètes ayant toujours été réservées aux alcooliques pour cacher leur toxicité propre). Il est assez facile de comprendre qu'en fin de compte tout était question d'adaptation plus que de choix (y compris pour les alcooliques..). Avec le temps, les "avancées" techniques et la connaissance, nous aurions pu légitimement penser que l'alimentation s'améliorerait considérablement. Nous ne sommes quasi plus du tout limités dans la diversité de nos choix. Il est donc étrange de voir que la sélection est presque parfaitement inverse aux lois du corps humain.
    Trois produits laitiers par jour alors qu'il n'est plus de place suffisante pour entreposer les preuves de leur nocivité sur l'organisme. Nous sommes effectivement des "bœufs" mais pas des veaux!
    Des protéines animales à chaque repas alors que l'organisme tolère et n'a (éventuellement) besoin que d'une quantité réduite de ces produits.(l'OMS ayant tout de même placé la viande rouge, saucisses diverses et produits carnés transformés dans la même catégorie de nocivité que l'amiante, le tabac et les vapeurs de diesel)
    Enfin, on nous gave de sucres jusque dans les médicaments alors que le corps le considère sous la grande majorité de ses formes comme un réel poison.
    Je ferais l'aveugle concernant les additifs alimentaires et autres toxiques savamment planqués derrière des numéros qu'il n'est pas besoin d'être un génie pour identifier être imbécile de les ingurgiter volontairement...
    Pas étonnant dans ces circonstances de voir de plus en plus de cancers, de diabètes, d'obèses et même de problèmes neurologiques, immunitaires et comportementaux. Et ce de plus en plus tôt. Hippocrate l'avait dit quelques jours avant d'inventer le milkshake: que ta nourriture soit ton premier remède. Pour faire un peu le malin je rappelle que la matière première de nos neurotransmetteurs provient de notre nourriture. En d'autres termes, la chimie de ce que nous mangeons conditionne directement la composition de nos idées et émotions! Je ne l'invente pas c'est absolument scientifique.
    Si le but est de fermenter, de putréfier ou d'offrir gite et couvert a toute sortes de parasites et moisissures dans nos intestins et organes, on tient l'bon bout. Par contre si le but est d'être et de rester en forme, on est, en une bonne centaine d'années, devenus les plus incompétents mammifères que cette planète n'ait jamais porté! L'efficacité de notre régime, nous conduisant tôt ou tard à être malade, nous pousse parfois à vouloir séparer le vrai du faux. Bon courage...
    Entre les "vores" et les "ismes" allez-y avec, comme on dit chez moi, la pêche la patate et un gourdin! On aurait pu penser que crudivores, carnivores, frugivores, hygiénistes, végétariens, vegans, et autres extrémistes seraient capables de se mettre d'accord ou tout du moins de s'accepter. Et ben pas du tout. C'est une gueguerre puérile de prétentieux abrutis pour la plupart et certains de détenir seuls LA VÉRITÉ. Cette tendance honteuse à se tirer dans les pattes donne envie d'en saisir un pour assommer le suivant. Ou peut-être que la viande contenue dans le délicieux plat de lasagnes de midi m'a rendu agressif. Même s'il est vrai que la viande semble jouer un rôle sur l'agressivité, la bêtise est toute aussi efficace sur ce point. Alors j'ai un petit message pour les têtes de files de ces mouvements. Si votre but est de faire mal au crâne de vos contemporains faites donc de la boxe, de la compta ou de la politique. Laissez les gens de bonne foi échanger calmement et de manière constructive et respectueuse.
    Du reste, en observateur extérieur j'ai constaté que chacun avait une parcelle de vérité selon moi.
    Le crudivore réduit la destruction des vitamines et enzymes par l'absence de chauffe excessive.
    Le frugivore profite du traitement et évacuation très efficace des toxines par les acides de fruits.
    L'hygiéniste approche apparemment ces pratiques avec une certaine volonté d'équilibre.
    Le végétarien vit pour agacer le carnivore et le carnivore vit pour manger des végétariens et justifier la silhouette violemment généreuse de notre amie Maité (célèbre fighteuse de canards et autres petits animaux récalcitrants à être démembrer en direct à la télévision).
    Le vegan lui vit pour préparer une énième raison de déclencher une guerre "bio" sur un motif improbable. Je sent que je me suis fait plein de copains d'un coup d'un seul!
    Pour ma part j'ai choisi une approche de grand prudent judicieusement lâche et peureux. Je pars du principe qu'ils sont tous mes amis (génération Chantal Goya oblige) donc je mange, ce qui peut l'être, cru régulièrement. J'ai réduis les viandes et les laitages aux seules occasions plaisir et accorde une attention souveraine à choisir de la chair de cadavre animal nourrit puis mutilé dans le plus grand respect. J'ai intégré l'idée que le sucre est une drogue utile parfois mais ne doit pas être consommée quotidiennement comme un aliment. J'ai redécouvert l'aliment roi de tous: l'eau. Et je suis à peu près convaincu de ne pas être une poule donc ai réduit également ma consommation de grains. Je note aussi qu'il est bien difficile d'accorder à un carnivore une quelconque ressemblance avec un prédateur digne de ce nom. Pas de griffe, pas de sucs gastriques ni de structure digestive adaptée, une dentition a peine capable de débiter efficacement une tranche de jambon cru et des cousins primates affreusement consommateurs de feuilles, fruits et racines alors que considérablement plus puissants que nous, pauvre mangeurs charal (pour éviter tout problème je vais citer d'autres marques de viandes et abattoirs bien connues: Bigard, cochonou, CPAM, maisons de retraite...) Enlevez-lui sa fourchette, son couteau et son fusil et je vous assure que le carnivore, tout comme le conseiller CAF un jour d'absence d'agent de sécurité, ira courageusement triompher d'une courgette plutôt que d'une gazelle de Thompson ou d'un végétarien au RSA.
    Mais il n'est pas de changement brusque qui soit efficace et durable. Prendre le temps d'observer sans rien changer, de comprendre et ressentir puis seulement ensuite d'opérer de petits changements, un par un, à un rythme adapté à chacun, semble être la seule solution acceptable pour un esprit capricieux comme le mien. Le plus essentiel serait de restituer à l'alimentation son rôle premier et pas d'en faire un combat idéologique de plus et de trop. La volonté d'adapter l'alimentation à ce à quoi le corps est destiné semble imparable de logique.
    Et nous sommes destinés à voler, mentir, manipuler et imprimer des billets c'est évident. Nous avons les armes afin de soumettre les faibles et les médias pour nous en légitimer. Après si un arrière goût de "ce monde marche sur la tête" vous vient au papilles alors on prend un instant...
    Et on ne se casse plus le ventre (dans tous les sens du terme) mais on recommence à se nourrir avec intelligence et instinct.
    Parce que tous les excès sont pathogènes pour l'esprit comme les excès alimentaires le sont pour le corps (pas de moi mais d'un moine bouddhiste je crois).
    Nos cerveaux atrophiés feraient bien de se préserver d'actes et aliments contre nature. L'intestin n'est-il pas nommé le deuxième cerveau?! Il serait peut-être si simple et judicieux de l'écouter LUI pour finalement séparer le vrai du faux pour nous-même! Simplement cuire un aliment qui passe mal ou au contraire l'essayer cru. Varier les quantités à celle la plus juste pour nous et reconnecter avec le langage des envies du corps qui nous fait comprendre ce dont il a besoin. (la jolie brune de la pub de gel douche ne rentrant pas dans ce type de besoin...)
    La tradition du remplissage des boyaux à heures fixes n'est peut-être pas faite pour tout le monde non plus. Et l'esprit critique n'est toujours pas un modèle de meuble du célèbre fabricant suédois...
    On vous avait prévenu étant petits qu'être adulte demanderait d'avoir le sens des responsabilités!
    Car où est l'intérêt de toutes les industries y compris celle de la "santé"?
    Qu'on se casse le ventre! Et la boucle est bouclée entre votre banquier, votre caddie, vos cotisations, votre taux de cholestérol et votre bilan annuel pour réajustement du traitement pour l'hypertension et la surveillance de votre futur diabète...
    Mais qui a la responsabilité de ce qu'il apporte à son organisme finalement?
    Qui est le seul à pouvoir observer son alimentation et tirer des conclusions raisonnables sur ses effets?
    Mais surtout qui est finalement le seul bénéficiaire d'une réelle et durable santé de qualité?
    Les institutions, experts ou spécialistes sont manifestement pervertis ou réduits au silence assez souvent, si de bonne foi désintéressée ou altruiste...
    Votre bon sens, lui, si discret soit-il, ne vous a jamais trahi. Encore qu'il faille lui accorder votre écoute... Reconnaître ses tords est parfois jouissif d'intelligence tout comme faire un pas en arrière devant un fast-food peut être brillant de sagesse et d'efficacité dans un premier temps. Revenir à des pratiques de préparation des repas du passé serait une avancée redoutable pour la santé, s'il est encore besoin de preuves de l'indélicatesse des chimistes qui préparent nos barquettes si appétissantes sensées nous dégager du temps pour pouvoir travailler plus efficacement pour financer la deuxième piscine de notre patron... Notre pharmacien corrigeant de bon cœur les erreurs de formules!

    Anthony B.


    votre commentaire
  •  

     

    trouvé spontanément par Mr Anthony B, cet acronyme, sorte de contraction-compression entre "Doc", et "Coach, a dû sans doute toucher doucement mon subconscient!

    c'est le fruit d'échanges, pas seulement sur l'homéopathie, ou sur la nutrition, ou sur la physiologie, mais aussi sur la viande de toute vie, quel que soit le handicap qui la touche: l'activité physique.

    Alors, allez, c'est parti pour "DoCoach"!

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Par Anthony B.

     

    Le corps humain Dieu que c'est simple!
    Cet outil extraordinaire qu'est notre corps est un trésor d'orfèvrerie des plus fines et ajustée qui soit. Et par bonheur elle reste d'une grande simplicité à utiliser. Nombre de ses fonctions sont gérées sans qu'il n'est besoin que notre conscience n'intervienne d'aucune façon. Nous n'avons même pas besoin de la comprendre pour qu'elle s'adapte, nous pardonne et régule d'elle-même nombre d'erreurs et irrégularités en son égard. Mais il est assez frappant de constater que nous sommes tous parfaitement conscients de maltraiter cette mécanique dans nos quotidiens mais toujours aussi étonnés qu'elle puisse disfonctionner sans raison apparente. Il est vrai que les directives nutritionnelles officielles sont quelques peu "intrigantes" quant à leurs inadéquations avec la santé humaine et je suis prêt à parier que si demain un puissant lobbie forestier venait à financer une campagne électorale gagnante, nutritionnistes et grands médecins de première ligne nous trouveraient rapidement mille raisons pour nous faire manger du sapin trois fois par jour. Mais être fainéant ne justifie en rien de se comporter comme un idiot. C'est pourquoi le bon sens vaut une grande quantité de médicaments avec pour seuls effets secondaires possible la lucidité puis la santé.
    C'est en échangeant de manière assez approfondie avec un médecin(Docfranc!) (oui certains spécimens "conscients" ont encore le droit d'exercer discrètement) que paradoxalement cette réalité m'a lourdement frappé. Je me rendait compte que l'énorme majorité de ses conseils étaient hors médecine mais atrocement logiques. Je me suis même surpris à lui redire sous une autre forme ce qu'il m'avait déjà dit plusieurs semaines auparavant. C'est qu'il m'avait donné le poisson alors que je revenais tout fier d'avoir mis la main sur une canne à pêche. Comment le blâmer étant donné que j'étais venu d'abord le voir, comme tout le monde, dans l'attente qu'il règle mon problème. Après tout lui a fait médecine alors que moi je préfère m'affairer à d'autres centres d'intérêts. Mais parfois la médecine semble impuissante,et ce, tout simplement parce qu'elle l'est.
    Bien des gens, et moi compris jusqu'à récemment, attendons quelque chose de presque irréel de la part d'un médecin. Nous avons été éduqués dans cette direction avec les pilules magiques "anti-problème" de l'industrie du médicament. Au lieu de rééquilibrer la machine, nous faisons taire la pièce qui grince. Au lieu de réparer un système déréglé nous dérivons son fonctionnement ou le supprimons carrément. Au lieu d'aider notre corps a lutter nous le "vaccinons" quitte à le rendre fou par des réactions et substances sans aucun contrôle. Si votre voiture fait un bruit étrange et que le garagiste vous donne un casque anti-bruit vous le traiteriez à juste titre d'incompétent. Mais si votre corps fait quelque chose d'inhabituel mais que le médecin ne vous donne pas de pilule miracle il est sanctionné de la même appréciation. Alors la majorité des médecins se contentent de piocher dans la liste impressionnante de "casques anti-bruit pharmaceutiques" pour vous donner celui qui se rapproche le plus de vos attentes miraculeuses. Et bien souvent le bruit ne se fait plus entendre. Le problème c'est que la pièce finie logiquement par casser et vous vous faites une belle sortie de route. Pas de soucis, votre médecin vous "pilulera" le problème! Si la sortie n'a pas encore été définitive...
    Dans ce contexte bien peu de médecins se risquent à plonger les mains dans le cambouis de votre système afin de réparer le problème à la source. Après tout nous le payons donc nous exigeons légitimement des résultats. Mais ce que tout médecin bienveillant se gardera bien de nous dire c'est que notre situation est dans 99% des cas le résultat de notre bêtise ou incompétence propre. Le fruit d'efforts quotidiens pour se bousiller la santé. Et dans une certaine mesure nous le savons mais nous trouvons quantité d'excuses pour rejeter la faute sur des facteurs extérieurs. Les nutritionnistes du sapin (comprenez comme vous voulez...) ont bon dos dans ce cas. Se nourrir de cochonneries industrielles alors que nous connaissons leur toxicité pour le corps et ses fonctions est irresponsable. D'un côté de notre cerveau nous savons que la santé des consommateurs n'est rien face aux profits du capital car nous l'avons constaté par nombres de scandales sanitaires répétés. Mais de l'autre côté de notre cerveau nous nous plaisons à nous dédouaner de toute responsabilité en nous disant que si c'était vraiment mauvais la commercialisation de poisons alimentaires et autres serait interdite. À quand la fin des cerveaux fâchés? C'est très "french touch", on rédige les droits de l'homme mais on vend des armes sur tout le globe. Puis on intervient pour défendre les droits de l'homme. On crée "Pasteur", on nous fait consommer de la nourriture, de l'eau, de l'air et toute sortes de produits toxiques à court, moyen ou long terme, puis on intervient en nous vendant les produits de "Sanofi Pasteur" et autre "humanistes" de la santé pour défendre notre condition de bétail mal nourrit.
    Mais le corps humain est divinement simple.
    Très rares sont les maladies qui s'attrapent. Bien souvent nous les déclarons. Le corps humain est un monde d'équilibres qui n'a en rien besoin de nos prétentieuses lumières pour exécuter un travail modestement fascinant d'efficacité et de justesse. Toute maladie pourrait être comprise comme une tentative du corps de correction d'un déséquilibre induit par nous-même. Par ignorance, inconscience voir même pour certains par malveillance envers soi-même.
    Alors se responsabiliser en étant lucide sur la qualité et quantité  d'eau, d'air, de nourriture, d'efforts, de repos et de courants électriques que nos pensées et émotions génèrent et envoient à chaque cellule, organe et système. Complété par la conscience et réduction de la quantité de toxiques que nous acceptons d'intégrer. Cette responsabilisation nous permettrait de voir que le corps est effectivement assez simple à conserver en bon état de fonctionnement. Parce qu'il est autonome mais que nous l'orientons par nos choix. Il fait avec sans jugement jusqu'à s'en rendre malade.
    C'est drôle de voir ce que nous ne donnons pas à nos enfants mais que nous consommons nous-même parfaitement conscients de leur nocivité. Pas d'alcool, pas trop de sucre, de sel ou de mauvais gras (encore que...), pas de veillée trop longues ou trop régulières, de l'activité sportive et artistique (selon les moyens...), une bonne hydratation, etc... Bref, nous savons clairement identifier les facteurs de bons fonctionnement du corps et du mental mais ne nous les appliquons pas à nous-même. J'ai bien peur qu'en réalité nous ayons bien presque toutes les armes de connaissances nécessaires pour garder ou retrouver une santé saine et joyeuse même si l'appât du gain fait que certains indélicats puissants agitent des chimères nous attirant vers la maladie. Eteindre nos télévisions, en arrêtant d'attendre en toute naïveté que des mythomanes à l'intérêt de nous appauvrir se réveillent avec l'envie utopique de nous enrichir d'une santé de fer, serait salutaire sous bien des aspects. Cessons de nous comporter comme des oisillons attendant une énième becquée toxique en connaissance de cause. Assumons que nous avons accepté, pour nous et nos enfants, un protocole qui met l'humain au service de l'objet par le capitalisme et libéralisme sans aucun garde fou. Ne nous faisons pas plus bêtes que nous sommes et posons-nous la question. Dans ces conditions, qui du médecin et du patient est le plus proche d'être un charlatan..?

     

    Anthony B.


    votre commentaire
  •  

     

    Par Mr Anthony B.

     

    L'eau est à la fois tellement commune et extraordinaire qu'elle pourrait faire l'objet d'un blog à elle toute seule. Pour un homéopathe c'est une amie sans pareille. À la fois matériau, support, nutriment, elle fascine et impose le respect tant aux scientifiques honnêtes qu'aux maîtres spirituels de tous horizons depuis des temps immémoriaux et ce à juste titre. Support indispensable à toute forme de vie, il est bien connu que c'est l'élément prioritaire pour la faire perdurer. Les explorateurs vous le diront, l'eau est l'élément le plus important en toute situation, bien devant le feu et la nourriture. En survie il est de règle de suivre ses cours pour retrouver animaux, végétaux, abris et civilisations. Elle attire et rayonne la vie dans le sens le plus large et parfait du terme. Les êtres vivants peuvent se passer bien plus longtemps de nourriture que d'eau. Scientifiquement elle garde encore à notre époque bien des mystères. Ses comportements et capacités physicochimiques intrinsèques ne sont à ce jour toujours pas réellement expliquées. Mais elle nous compose, d'un point de vu moléculaire, à plus de 99%! Ce qui, autrement dit, signifie que 99% de ce que nous sommes est un élément qui ne respecte pas les mêmes règles admises par les lois de la physique actuelle, qui reste irremplaçable, essentiel et n'a rien a envier aux technologies de pointes les plus abouties. Malgré ces faits et notre besoin suprême d'elle, nous l'ignorons, la souillons, la gaspillons. Et en faisant cela c'est le sacré, son potentiels, nous-même, notre santé et nos avenirs que nous dégradons de manière totalement irresponsable et sans lucidité ni conscience. Les recherches les plus en pointes tendent à prouver que l'eau possède une forme de mémoire stupéfiante. Après s'être aperçu qu'une goutte d'eau était capable de conserver une fréquence électromagnétique sous forme d'onde infrarouge longue, donc une information, est venu le moment d'évaluer sa capacité de stockage. Apres calcul il s'avère que l'on pourrait sous cette forme par exemple stocker le code génétique d'absolument toute l'humanité jusqu'au dernier planqué dans seulement 108 litres d'eau. Toute la littérature jamais élaborée par l'humanité tiendrait dans 3,6 litres! C'est très nettement plus puissant que n'importe quel système informatique même des plus "high tech". La frontière peut être considérée comme proche de considérer les baptêmes, l'eau bénite ou autres croyances ou pratiques liées à l'eau comme des faits aux fondements scientifiques solides. L'homéopathie pourrait bien, après avoir essuyée bien des moqueries et accusations, finir par représenter un avangardisme sans précédent. Son inefficacité sur certains pourrait avoir une explication des plus simple que vous pouvez facilement comprendre.
    Le plus important à retenir serait selon moi, que l'eau est très réceptive aux vibrations, les conserve et les transmet. Alors ne rougissez pas s'il vous venait l'idée de demander quelque chose à votre verre d'eau avant de le boire ou même de simplement remercier sa généreuse magie. Au contraire d'un ivrogne qui insulterait sa bouteille pour "viditude" avant de s'effondrer vous vous rapprocheriez peut-être des plus éminents esprits de notre temps qui reconnaissent en elle une puissance toujours utilisée mais jamais réellement perçue pour ce qu'elle est de plus réel et incroyable.
    L'eau était, est et sera toujours l'élément physique le plus important que votre esprit ne connaîtra jamais. Il est urgent et indispensable de bien en prendre conscience. L'eau n'a pas besoin de nous.
    Par contre, "amusez-vous" à imaginer ce monde sans une seule goutte d'eau...

    Anthony B.


    votre commentaire
  •  

     

    En micronutrition, tout tourne (si je puis dire), autour des intestins.

    Leur importance est considérée comme vitale.

    Déjà au siècle passé, Raymond Dextreit insistait lourdement sur les intestins et leur rôle vital.

    Si on a la chance d'avoir accès aux articles dans leur intégralité, je vous suggère de lire celui ci dont je met un lien ici, simplement de son résumé (abstract)

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23323867

    En quelques mot, cette expérience à consisté à substituer à un antibiotique (la vancomycine) pas moins que des selles (des excréments si vous préférez) bien entendu préparés selon un protocole de filtration strict et par voie duodénale.

    Le résultat laisse, pour le moins, étonné. Ce fût un tel succès que le groupe "traîté par antibiotique" a finalement bénéficié du même traitement "par selles".

    Il ne faudrait pas tomber dans un raccourci un peu trop rapide et se lancer dans des "banques de selles" avec des "donneur de selles". Le danger de septicémie est bien trop grand. Un peu de bon sens.

    Mais ce dont témoigne cette expérience, c'est qu'il existe une écologie microbienne intestinale qui peut faire la différence entre la maladie et la santé.

    cqfd

    La flore intestinale (le microbiote comme on l'appelle aujourd'hui) est une écologie microbienne dont la composition s'éloigne de la stérilité des urines (par exemple, mais il y a aussi le sang, entre autres tissus biologiques......). Elle est , à l'image d'un médicament homéopathique, personnelle et caractéristique. Un peu comme une empreinte digitale.

    C'est son équilibre habituel qu'il faut rechercher à entretenir lorsque tout va bien, et à restaurer lorsque la santé vacille.

    Ainsi parle Docfranc :-)


    votre commentaire
  •  

     

    Sur le plan pûrement hormonal, le système féminin est assez simple. Analysé à l'aune de la théorie Yin/ Yang, il se comprends vraiment très simplement.

    Je n'ai jamais trop compris pourquoi les enseignants à la fac avaient l'habitude de présenter ce système comme étant compliqué...

    le système hormonal masculin, par comparaison, est plus compliqué de mon point de vue, puisque même si à la base, il est en tout point similaire au système féminin, au final il est  plein de systèmes d'inhibition en plus!

    En accompagnement homéopathique d'une PMA (procréation médicale assistée), il est -de loin-beaucoup plus simple de trouver les remèdes homéopathiques (que ce soit les remèdes homéoapthiques hormonaux et le remèdes homéopathiques de terrain) pour la femme que pour l'homme.

    J'ai trouvé cette petite vidéo assez simple sur la toile, pour expliquer le système hormonal génital féminin. Je trouve ça un bon point de départ pour l'analyse et la compréhension.

     


    votre commentaire
  • Plus de 20 ans en arrière j'avais experimenté la conscience "spirituelle" (ou des états modifiés de la conscience), par une discipline méditative connue aujourd'hui par différents noms: kundalini yoga, krya yoga, etc...

    Toutes ces pratiques dont les noms diffèrent se rejoignent par le but ultime qu'elles proposent: éveiller la conscience à la réalité spirituelle. 

    "mais c'est quoi la réalité spirituelle?" me direz vous peut être.

    Le sujet est bien trop vaste pour l'aborder sur le post d'un blog.

    Le meilleur spécialiste de la question que je connaisse personnellement est Daniel Braibant. Il a l'art et la manière d'élaguer les aspects folkoriques ou "sectaires", qui collent au sujet du domaine spirituel. Et il aborde ce domaine là sérieusement, et sans se prendre au sérieux. 

    La quête de chacun dans ce domaine est très personnelle, très particulière. Elle rejoint par ces dernières caractéristiques les constitutions et types sensibles homéopathiques.

    Une once de pratique vaut mieux que de longues théories dans ce domaine.

    On en sait beaucoup plus désormais, car chacun partage ses expériences dans ce domaine avec d'autant plus de facilité que le monde "scientifique" y accorde une valeur biologique nécessaire à la santé globale de l'individu.

    on voit fleurir, un peu de partout, de plus en plus d'"atelier" de méditation aux noms divers: "méditation kundalini", "méditation pleine conscience", etc....

    L'extase mystique est une expérience très intense. A mes yeux, elle doit être le fruit d'une pratique et d'une discipline rigoureuse: autrement dit d'un engagement totale, et d'une pratique progressive. 

    Les raccourçis, que proposent les drogues notamment, sont de pièges pour la santé physique et mentale. (cf article sur le cannabis)

     

     

     


    votre commentaire
  • "Gérard, que tu fumes du Hakik, non!!! " disait Coluche dans un de ses sketch....

    Pour dire que le sujet ne date pas d'hier....

    Mauvais pour la santé, je réponds oui sans hésiter: non pas par conviction, non pas par supposition, non pas par théorie, mais simplement parceque j'ai consulté moult patients qui pâtissent de sa consommation chronique et qui sont dans des états de détresse mentale déplorable et effrayante:

    -chez l'adolescent, j'ai pû assister à des vraies "décompensation" psychotiques

    -chez l'adulte plus âgé, à de troubles neurologiques évoquant l'accident vaculaire cérébral ou l'épilepsie ou encore à des syndrômes depressifs sévères. 

    C'est triste (sans jeu de mots), car aucune structure cohérente n'existe. Bien entendu, il y a des centres d'addictologie, de toxicologie, et du personnel de santé qui se dédie à accompagner au mieux ces malades. Je trouve ça louable, bien entendu.

    Mais combien dérisoires me paraîssent ces efforts face au paradoxe national:

    -extrême facilité pour se procurer le toxique

    -discours contradictoire des autorités ("drogue douce", "on va légaliser", etc.... vs "illégalité d'en acheter", "drogue dure", etc....)

    -cerise sur le gâteau: en homéopathie nous connaissons toutes et tous CANNABINUM 30CH, dans les Matières Médicales, qui, lui, est........introuvable dans la nomenclature homéopathique!! Plus difficile à se procurer que le cannabis lui même....! le paradoxe national ?!

    Je vois d'ici le choix politique qui va consister, d'ici peu, à vendre des paquets de cannabis avec la mention "consommer du cannabis nuit gravement à la santé"........ Nos "Ponce Pilates "n'ont pas fini de s'en laver les mains........ 


    votre commentaire
  • Phosphoriques et Siliciques,  on vous parle!

    Les troubles nerveux sont très nombreux. Ici j'évoque les troubles qu'on nomme les crises d'angoisse, les troubles fonctionnels intestinaux, les palpitations nerveuses, les états d'anxiété chronique, ........

    Comprenez simplement:

    -la moëlle épinière conduit le courant dans les nerfs: ces derniers se divisent en deux catégories: les nerfs à commande volontaire, et les nerfs à commande automatique.

    -elle (la moêlle épinière) est engaînée dans un tissus lui même soutenu par toutes les vertèbres du corps, depuis l'atlas jusqu'au coxxys. C'est le rachis (ou la colonne vertébrale).Ce rachis lui même est soutenu par un réseau complexe de muscles. L'ensemble est là pour protèger la vitale moêlle.

    Autrement dit, si on souhaite :

    -assurer une libre circulation du courant électrique à travers le réseau nerveux (volontaire et autonome)

    -nourrir le tissus nerveux au mieux pour qu'il ait sa ration de sang frais et nutritif.

    Il faut porter des soins adaptés au rachis !

    Sulfuriques et carboniques naissent en général avec de bonnes réserves musculaire et ostéoarticulaires au niveau du rachis. Le courant passera longtemps et bien. La nutrition sera facile et fréquente. Raideurs et troubles nerveux seront souvent retardés au cours de la vie.

    Phospohoriques, siliciques, prennent l'habitude de se déminéraliser très tôt. Douleurs, raideurs, et troubles nerveux se manifesteront tôt et pour le reste de la vie si on n'y fait rien.Pour ces deux constitutions, respiration ET exercice physique ADAPTé (j'insiste sur ce terme!) devront faire l'objet d'une étude personnelle et professionnelle tout au long de la vie.

    Fluoriques Muritatiques compenseront longtemps, les premiers par une élasticité constitutionnelle des ligaments, et les deuxièmes par un facteur que je n'ai pas encore bien déterminé. 

    Au final tous se rejoindront "boulevard des allongés", on est bien d'accord, mais on sait maintenant qui souffrira davantage de son rachis et de troubles nerveux plus précocément que d'autres.

    L'apport de l'Homéopathie, couplé avec une étude et une correction posturale permettront d'éviter la souffrance précoce, voire la souffrance tout court.

     

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     


    votre commentaire
  • Un "remède-complément" vieux comme les montagnes !

    J'ai connu le Goma-sio il y a plus de 20 ans en arrière, dans le livre de Robert Lasserre (je crois que le titre était: "yoga et dietetique d'extrême Orient"). Déjà un vieux bouquin à l'époque.....que j'ai égaré depuis hélas.

    En fait, les principes de "diététiques" qu'il énonçait étaient intéressants par plusieurs points:

    -primo, ils rejoignaient pour une certaine part les habitudes culinaires des peuples d'Anatolie (dont je descends)

    -deuxio, ils étaient le support indispensable pour la réalisation du "satori" : l'illumination.

    -tertio: et pas le moindre point: ils pouvaient faire part d'une démarche de purification somatique "universelle".

    Sur le dernier point, l'expérience m'a montré que la bonne volonté de l'auteur était empreinte de la discipline Japonaise ancestrale: incompatible avec les tempéraments Hippocratiques !

    Bien entendu, les constitutions et tempéraments se retrouvent dans les populations de l'extrême Orient, mais sous des aspects différents de ceux qu'on trouve en Occident.

    Et, pendant longtemps, la discipline a-sans doute-été l'instrument par lequel on encourageait toute la population à exercer sa volonté.

    Cela nous éloigne un peu du sujet du Goma-Sio.

    Aussi, je vous invite simplement à faire vos recherches à ce sujet, en vous rappelant que la déminéralisation est une caractéristique dominante chez le sujet phosphorique en général.........

    à suivre!!

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Très bonne vidéo pour progresser sur le squat à une jambe.

    Antranik dédie cette progression à toute personne qui prend de l'âge, et j'ai trouvé cette attention très pertinente.

    En effet, nul utilité de descendre à fond pour stimuler toutes les voies de la proprioception et de l'équilibre:

    -sur une simple chaise, avec un support latéral de sécurité, presque tout le monde peut s'y adonner.

    Et pour les puristes et ceux/celles qui veulent approcher ou réaliser la forme complète sans trop savoir s'ils sont dans une saine pratique, faîtes vous coacher par un professionnel des calisthénics.

    Car, attention, genou, cheville et hanche doivent être sécurisés+++ Alors ne faîtes pas n'importe quoi!

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Il y a quelques temps, j'expliquais à un patient la similitude chimique de certaines molécules thérapeutiques contemporaines, avec certaines drogues.

    Je crois lui avoir dit que j'avais rédigé un post sur le blog, et il m'a répondu quelque chose qui m'a tout de même interpellé: "curieux, je n'ai pas lu cet article dont vous me parlez"....

    Effectivement, j'avais posté cette "prose" sur mon autre blog. Je m'étais trompé de blog.

    Erreur corrigée ce jour.

    Voici le post que j'ai copié (avec l'amabilité de moi même)

     

     

     

    Les drogues d'hier sont elles les psychotropes d'aujourd'hui?....

    LSD

    Les drogues d'hier sont elles les psychotropes d'aujourd'hui?....

    PCP

    Le LSD et le PCP, dont on arrive à trouver l'historique assez facilement, ont étés au départ des molécules destinés aux soins. Puis, rapidement, déviés vers un usage toxicomaniaque.

    Qu'en est-t-il des molécules actuelles sur le marché?

    Leur formule chimique n'est pas sans rappeler celle des précédentes!!! Voyez plutôt:

    Les drogues d'hier sont elles les psychotropes d'aujourd'hui?....

    Clomipramine

    Les drogues d'hier sont elles les psychotropes d'aujourd'hui?....

    citalopram

    Sans tomber dans la paranoïa habituelle dont nous abreuvent les médias, on peut quand même se poser de sérieuses questions sur la nature de ces molécules, SURTOUT lorsqu'on n'arrive pas à connaître facilement l'historique de ces molécules, MêME en posant la question aux laboratoires concernés!!! Pourquoi ces "secrets"? 

    Le dopage sportif est devenu une banalité sans nom, autant chez les pro que les amateurs.La population générale n'échapperait peut être plus au "dopage" quotidien, sous couvert de "troubles psy" provoqués par les laboratoires médicaux aux mêmes?

    A chacun de se documenter sérieusement, car la santé mentale (spécialement en France) est un réel problème de santé publique, sur lequel aucune enquête sérieuse n'est réalisé par le ministère concerné, et dont certains laboratoires font un bénéfice dont ils devraient avoir honte.......Mais ont-ils seulement un peu de vergogne?

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  •  

    En révisant mes connaissances pour l'Auriculothérapie, je suis tombé sur cette vidéo.

    20 ans en arrière, lorsque je bossais sur mes cours d'Anatomie, je me souviens encore mes croquis en 3D que je faisais à l'époque (j'ai tout jeté depuis, faute de place dans mon appartement. 6 ans d'études fondamentales en Médecine, ça remplit une pièce vous pouvez me croire!).

    A l'époque, les cours étaient fait par des enseignants minables (pour la plupart, mais pas tous, fort heureusement) qui copiaient (TRES mal) sur un négato projecteur les croquis de livres rédigés par des artistes du dessin. (ces livres étaient TRES chers. J'étais issu d'un "couple monoparental", dont le géniteur n'a jamais daigné sortir un centime de sa poche pour la survie de sa progéniture....mais c'est une autre histoire. Bref, ces livres étaient très chers, et il fallait bien faire un choix, car l'anatomie du cerveau n'était pas -et de loin - la seule des spécialités enseignées à la fac de Médecine)

    Les cours étaient minables, l'accès à la salle de dissection un merdier sans nom dans lequel officiaient des internes de chirurgie qui se "faisaient la main" davantage qu'ils enseignaient réellement quelque chose d'utile. Sans parler que nous étions une dizaine et que les plus grands de taille avaient accès au visuel, et les plus petits, à l'auditif de l'exposé..........

    Dans cette parodie d'enseignement, il fallait bien faire quelque chose:

    -j'avais alors choisit de visualiser, puis de dessiner en TROIS dimensions, les données plus ou moins dispensées par les cours, à la base en DEUX dimensions, et pour la plupart en COUPES: sagitalles, horizontales, frontales.

    Ces dessins ( les miens, en 3D) m'ont servit ensuite de support pour apprendre mon anatomie, et j'ai réussit mes concours et examens, sans suivre une seule "colle" privée, encore plus chère que les livres.......

     

    Ah, si la vidéo postée plus haut avait existé à mon époque, quel gain de temps et d'energie!!

    C'est pour quoi je vous l'écrit ici: de nos jours, pour peu que l'enfant ou l'étudiant soit un peu curieux, il a accès à des outils didactiques fantastiques!

    Il n'y a plus aucune excuse à l'échec scolaire ou universitaire aujourd'hui. Sinon d'être fainéant.

    CQFD

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Je suis toujours étonné que si peu de mes patients (pour ne pas dire tous) ne connaissent pas davantage Quinton et son plasma.......(alors qu'ils connaissent tous Pasteur, par exemple....ou encore Zinedine Zidanne....sic)

    Certains vous diront que le sérum physiologique d'aujourd'hui correspond à l'ancien plasma de Mr Quinton.......Si cela n'était que ça, ce serait déjà pas mal. Mais, vous commencez à vous en douter , le "plasma de Quinton" dépasse tout azimut les "baxter de sérum physiologique"!!!

    Après une semaine chargée, par exemple, il m'arrive de m'octroyer une cure personnelle de ce plasma. Je vous encourage à vous documenter sur Quinton et son oeuvre. Et, pourquoi pas,  mettez donc votre argent dans deux ou trois boîtes de plasma plutôt que dans vos paquets de clopes pour la semaine qui vient.......

    Je suis de moins en moins étonné, avec le temps, de voir que la plupart de mes patients qui ne s'améliorent pas, ne suivent tout simplement pas mes conseils.......

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Souvent il suffit de donner plusieurs sens différents au même mot, et c'est la confusion.

    A l'inverse, donner plusieurs mots identiques pour désigner la même chose, et c'est comme ça qu'on peut faire prendre des vessies pour des lanternes à toute une population, scientifiques y compris.....

    Soigner, ça veut dire quoi?

    Tâchons de revenir aux bases:

    -D'abord, ne pas nuire.

    -soulager la souffrance

    -aider le corps à se guérir

     

    Une situation morbide, par définition, est inconfortable. Le rôle du soin est donc de permettre, sans nuire, de retrouver le confort.

    C'est le minimum qu'on peut attendre d'un soin( ou d'un remède, etc...)

     

    Lorsque le public -qui n'est pas si bêêêêête- à compris que les caisses de sécurité sociale, relayées par les médias,utilisaient le terme "confort" pour culpabiliser le public dans un but d'épargne, il a recommencer à .....souffrir.

    De "confort", les autorités sociales sont passés à "Service médical rendu", une nouvelle arnaque sémantique, pour le même but.

    ......

    la suite bientôt

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     

     


    votre commentaire
  • les connaisseurs reconnaîtront là le titre du livre d'un collègue qui avait ouvert la voie du témoignage de la survie de la conscience après la mort. (Dr Raymond Moody)

    Depuis 15ans de pratique, j'ai reçu de nombreux témoignages du même acabit que ceux qu'avait récoltés Raymond Moody.

    Pas plus tard qu'hier, une patiente me confiait:

    "à l'âge de 18ans, j'ai eu un grave accident de la voie publique. Alors que j'étais dans le coma, je marchais devant moi vers une lumière incroyablement brillante, belle et chaleureuse, en laissant l'obscurité derrière moi. La lumière blanche devient doucement une multitude de lumières colorées d'une intensité que je n'avais jamais vu et que je n'ai jamais revu depuis. 

    Puis, alors que je pensais faire un pas en avant vers cette lumière, j'ai fait un fait un pas en arrière, et.......je me suis alors réveillée, avec tous ces tubes qui sortaient de ma gorge de mon nez,etc....., et, pendant un moment, je me suis dit: "quel dommage que je ne soit par resté de l'autre côté".

    Cette patiente en venait à la conclusion aussi simple qu'évidente:

    " je ne crois pas au paradis, je sais qu'il existe".

    Des témoignages de ce genre, j'en ai entendu de nombreux. Chacun est libre d'y accorder du crédit ou non. 

    Après toutes ces années, pour ce qui me concerne, je constate simplement qu'il y a de la vie....après la vie.

    Le néant existe pour ceux qui "restent" vivants ici-bas. Pas pour ceux qui partent, si on en croit le témoignages de ceux qui sont partis et qui "reviennent"........

    De quoi encore alimenter les discussions.....:-)

     

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Pour répondre à la question que me faisait une patiente, il y a peu, qui était toute confuse de venir consulter un homéopathe.......

    "Mais, ça sert à quoi l'homéopathie?" m'a t elle demandé, candidement.

    "à soulager..." ai je répondu, "...sans nuire!" ai-je complété.

    L'approche holistique est commune à nombreuses formes de thérapies: acupuncture, médecine Ayurvédique, homéopathie, phytothérapie, naturopathie, etc....

    C'est sur la base de cette approche que je compare la médecine holistique à la médecine conventionnelle (celle des "anti": anti-biotiques, anti-hyper/hypotension, anti-inflammatoire, anti-diabétique, anti-tussif, anti-allergique, etc...).

    La première s'occupe de l'individu, dans ses nuances. La seconde s'occupe de la masse, dans son standard.

    Les opposer ne sert à rien. Et n'aide pas.

    Les rapprocher dans une association symbiotique soulagera l'Humanité entière.

    Les situations critiques sont souvent standardisées et traitables, avec succès, de la même façon (l'infarctus, l'oedème pulmonaire, la méningite fulminante, l'acidose métabolique,la crise d'asthme,  etc.....). Les situations chroniques (l'obésité, le diabète, les maladies de peaux, tous les troubles chroniques et récidivants, les troubles nerveux, les infections chroniques et récidivantes, les infections et troubles échappant aux "standards"etc...) sont individualisables et traitables, avec succès, de la même façon!

    C'est parce que la médecine holistique s'intéresse à l'individu, et que la médecine conventionnelle s'intéresse au standard humain, que l'une et l'autre peuvent s'associer de manière profitable pour guérir au mieux, et soulager au pire.

    CQFD

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     

     

     


    votre commentaire
  • très bonne explication (entre autres) la façon dont 10 asthmatiques différents recevront 10 traitements différents. Chaque traitement étant individualisé à chaque asthmatique.

    il faut bien comprendre la dimension préventive de l'homéopathie. On n'est pas dans l'allopathie.

    Je l'écris et le répète: la crise d'asthme c'est la ventoline. Point final.

    Mais le traitement de fond, Homéopathique, permettra d'espacer les crises, et petit à petit, de les faire disparaître.

    Allopathie et Homéopathie peuvent (et devraient....Et cela se répands de plus en plus) fonctionner main dans la main.

    Mais il importe de ne pas confondre l'arbre et la forêt.

    La Ventoline, c'est pour TOUS les asthmatiques. Les remèdes Homéopathiques, de fond (ou de prévention si vous préférez, même si le terme est imparfait), sont différents pour chaque asthmatique.

    Il importe d'en parler davantage à une époque où l'Homéopathie est en train d'être "phagocytée" par une approche Allopathique. Cette dérive (et cette fu.king convention médicale y est pour une grande part) de l'homéopathie en France vers ce qu'on peut appeller l'"Homeopathie Allopathique" va ruiner la discipline. 

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  •  

    Toujours un plaisir de se replonger dans le tableau de classification des éléments.

    Mendeleiev, à mes yeux, fait parti de ces génies qui éclairent de leur lumière notre obscurantisme désespérant.

    Dans le domaine de la santé, nombreux sont les pionniers qui nous inspirent et auxquels nous retournons.

    Shelton en fait partie aussi, tout comme Schussler et encore Grace Gasette, Norman Walker, etc, etc........

    Si tous ces noms se retrouvent placés ici, c'est qu'ils ont en commun le "côté Lumineux de la Force".

    (La fission de l'atome a-t-elle apporté autant de bien ?)

    Les découvertes (!) des uns éclairent celles des autres. Bien que, dans certains cas, je reste convaincu que l'inspiration vient ...."d'en haut".

    Les fameux "Sels de Schussler" sont étudiés en deuxième année d'Homéopathie dans leurs détails.

    Le tableau de classification des éléments proposé par Mendeleiev (et adoptée par le monde aujourd'hui, même s'il existe d'autres classifications), nous plonge dans la Matière Médicale d'une manière cohérente. Les combinaisons moléculaires des "sels" de Schussler prennent une teinte moins sombre, et, même s'il reste des points de sémiologie qu'on ne peut expliquer par une approche "bio-chimique", l'apprentissage en est facilitée. Et la thérapeutique aussi!!! 

    Oui, n'oublions pas que la finalité, c'est de rendre la santé!

    Ci dessous ma version simplifiée du "Tableau périodique", que j'avais apprise au Lycée (en seconde je crois) et que j'ai revisitée lors de ma deuxième année d'Homépathie.

    1

    2

     

    3

    4

    5

    6

    7

    8

    H

     

     

     

     

     

     

     

    He

    Li

    Be

     

    B

    C

    N

    O

    F

    Ne

    Na

    Mg

     

    Al

    Si

    P

    S

    Cl

    Ar

    K

    Ca

     

    Ga

    Ge

    As

    Se

    Br

    Kr

    Rb

    Sr

     

    In

    Sn

    Sb

    Te

    I

    Xe

    Cs

    Ba

     

    Tl

    Pb

    Bi

    Po

    At

    Rn

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La troisième colonne(non numérotée) concerne encore d'autres éléments, dont certains sont de pratique courante en Homéopathie.

    L'étude des Tempéraments (version Hippocrate: sanguin, bilieux, lymphatique, nerveux) se combine très bien avec le "Tableau Périodique".

    L'étude des éléments du Tableau Périodique, et celle de la composition des végétaux et animaux de la Matière Médicale Homéopathique, permettent de comprendre les ressemblances et les nuances entre des remèdes issus de "règnes" différents (minéral, végétal, animal). Ex: le venin de lachesis et le Zinc, ou encore le Lycopodium et l'aluminium.......

    Rendons hommage aussi à nos aînés (je pense à Vannier, Nebel, Kollitsch, Tétau....), et à nos Maîtres actuels qui passeront à la postérité....;-) Auprès d'eux se trouve l'application concrète de toutes ces "théories-découvertes" !

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Plus je consulte sans ordinateur, et plus j'aime ça.

    On regarde le patient, on s'attache à sa morphologie, ses attitudes. En pédiatrie, c'est même LA communication de premier choix, AVANT la parole. C'est par l'observation de l'enfant qu'on commence à appréhender sa constitution. En homéopathie, c'est irremplaçable (et dans toute thérapie qui se veut "intégrative", pour reprendre un mot à la mode).

    Pas de carte vitale, pas d'ordinateur qui fait "écran" et qui éloigne le médecin ou le thérapeute du malade. Retour à la "viande" de la médecine "old school": l'observation!!

    Parfois, un visage est une source d'information préçieuse. D'autres fois, ce peut être aussi la poignée de main. Un sourire, un regard sévère, l'aspect des paupières le contour de la bouche, les plis, les rides, l'implantation des cheveux.......Tout ça en dit long,...pour celui qui se donne la peine d'observer.

    Et pour cela, il est grand temps que le médecin se libère de ce parasite, de cet intrus, de cette "gale électrique "qui s'est sournoisement infiltrée dans la consultation: j'ai nommé l'ordinateur.

    Chassez cet intrus hors du cabinet!

    C'est une honte que les instances ordinales aint laissé cet intrus s'immiscer dans la consultation. Sur le plan déontologique, il viole la relation d'Humanité entre médecin et malade. Il a déjà ruiné, par la complicité de la convention et de l'assurance maladie (p.tain de télétransmission de me.de), la relation de confiance qui existait jusqu'alors. Rien que ce point mériterait une sanction sans appel à son égard.Un bon code est un code qui sait s'adapter aux mauvaises évolutions de la société. L'ordinateur dans le cabinet est la pire des évolutions dans le monde médical, bien avant les mutations du virus de la grippe.......

    Tous les outils du monde informatique ne sont pas à jeter pour autant avec l'ordinateur. (Comme dit le proverbe à propos de l'eau du bébé....)

     

    C'est notre devoir de nous servir de l'informatique, sans qu'il nous asservisse.

    J'ai viré l'ordinateur de la consultation.

    Et j'utilise certains de ses outils par ailleurs.

    Avec discernement et sens pratique.

    La relation humaine avant le reste.

    On soigne de l'humain, les mecs. Pas des chiffres ou des statistiques.

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • L'autre jour, un patient consultait.

    Il s'agissait d'une personne qui avait travaillé dans le BTP, et qui prenait sa retraite.

    Les démarches qu'il m'a décrites, ainsi que les papiers qu'on lui demandait, etc....tout ça ressemblait à un jeu de piste cynique, organisé par un système administratif malhonnête.

    Dans ce pays, on a clairement décidé d'abattre ceux qui partent à la retraite.

    Déjà les maisons de retraite sont des lieux sordides dans lesquels on parle maintenant de formation à la "bientraitance"......preuve évidente que les gens sont maltraités!!

    Quant aux plus valides, ils s'arrachent les derniers cheveux qu'ils leur restent pour faire valoir des droits que l'Etat devrait spontanément leur accorder.

    On touche le fond, et ce n'est pas fini.

    Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • Oui, c'est ce qui se profile en France, à mon avis.......

    Déjà, les isothérapiques ont été supprimés depuis un moment. Forcément......ça marchait trop bien......

    Puis de nos jours, les autorités du médicament élaguent doucement mais sûrement les remèdes homéopathiques dont ils autorisaient autrefois le remboursement.

    On pourrait croire au premier abord qu'il s'agit simplement de supprimer du remboursement certaines dilutions, mais je crois au contraire que c'est une opération progressive de sape.

    A terme, je dirai d'ici 5 ans, en France, l'homéopathie sera non remboursée.

    Le prix est cependant assez bas pour que cela ne nuise pas.

    Ce qui va être nuisible, c'est l'appauvrissement progressif des prescriptions des homéopathes. S'ils continuent à se référer à la grille des remèdes "remboursés", on va passer doucement dans l'"homeopathie allopathique", et perdre l'intérêt thérapeutique de la spécialité.

    Toujours convaincu que la convention médicale serve votre santé?

     Dr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON


    votre commentaire
  • En revenant sur l'étude de certains dossiers cliniques, j'ai eu envie de faire une courte synthèse des poisons disponibles dans la pharmacopée homéopathique.

    Precision importante: ces poisons sont dilués et dynamisés selon la technique d'Hahnemann par les laboratoires d'Homéopathie, et nous servent à guérir.

    Cela me semblait assez important à préciser avant d'aller plus loin.

    Je détaillerai dans un prochain post.

    Ici, je dresse une simple liste, à laquelle j'aurai bien aimé ajouter le Fugu: vous savez, ce poisson mortel qui gonfle comme une baudruche avant d'attaquer (ou de se défendre?). Seuls quelques restaurateurs agrées sont autorisés à le cuisiner pour leurs clients, car le poison du Fugu est rapide et mortel. (mort par asphyxie avec paralysie respiratoire. il semble que la conscience soit conservée jusqu'au bout, comme pour la cigüe). Et il se loge dans certains organes du corps de ce poisson. Seul les restaurateurs avertis savent quels organes enlever, et comment les enlever. De mémoire, je crois me souvenir que dans la série Colombo, un épisode est consacré à ce poison. L'empoisonneur est d'ailleurs....un chef cuisinier?

    Bref, pas de poison issu du Fugu en Homéopathie (j'ai consulté trois Matières Médicales en vain). Une idée à soumettre éventuellement aux laboratoires homéopathiques?

    Revenons à ma liste, non exhaustive, que voilà ci dessous:

    -arsenic

    élément chimique juste en dessous du Phosphore (P), dans la colonne du tableau Périodique des éléments de Mendeleiev, l'arsenic est un oligo éléments capital dans l'organisme, puisqu'il participe à renforcer les défenses de l'organisme, indiqué dans des états de faiblesse comme l'anémié, la depression, le surmenage, la convalescence, etc.... MAIS bien sûr en tant qu'oligo éléments.

    A dose pondérable, c'est un poison, on le trouvait autrefois (et on le trouve sans doute encore de nos jours dans d'autres produits industriels) dans les boîtes d'insecticide pour éliminer les doryphores (merci wikipedia dont je tire la photo ci dessous: j'ai mis le lien vers l'article en même temps)

    arsenic doryphore

     

    Dans l'aigue il semble qu'il attaque surtout le système digestif, puis est responsable de toxicité tissulaire au niveau des organes nobles: coeur, rein et cerveau. Son intoxication chronique donne un tableau digestif et respiratoire avec angoisse majeure. La destruction progressive du système nerveux se fait essentiellement sur les extenseurs des membres, et on peut assister à une rétraction tendineuse des flechisseurs des doigts (un peu comme dans la maladie de Dupuytren, dont l'étiologie est mal connue, mais qu'on attribue surtout à l'alcool et au diabète), et une rétraction des fléchisseurs des orteils avec steppage par paralysie des releveurs. (On peut comparer ici l'intoxication au plomb, surtout pour l'atteinte cubitale) A noter, les lésions muqueuses (respiratoires, digestives, mais aussi génitales et au niveau de l'oreille moyenne) en font un remarquable polychreste en homéopathie pour les problèmes d'asthme, de leucorrhée ou d'otite moyenne récidivante. Enfin, l'atteinte polyviscérale est à comparer à celle du Phosphore et du Mercure. 

    -cigüe:

    ce poison a une caractéristique qui permet de l'opposer au curare. Conium maculatum (la grande cigûe) donne en général un tableau neurologique ascendant, avec paresthésies, vertiges et, par atteinte de certaines paires craniennes, des "petits" symptômes comme une difficulté à changer le sens du regard, parfois une diplopie,  un ptosis,...c'est l'"ivresse cicutique" (cf Lathoud). Le sujet, assez rapidement, ne peut plus se tenir sur ses jambes qui chancellent, il est pris dans un "rapide", et doit s'allonger. Sensation de froid et paralysie gagnent tout le corps de manière ascendante jusqu'aux muscles de la respiration et le sujet conserve sa parfaite conscience jusqu'à la fin. 

    (C'est un peu l'inverse qu'on constate avec le curare, qui engourdit la face et le cou et la respiration, avant de gagner les membres.donc, plutôt en sens inverse de la cigûe).

    Ci dessous une illustration que j'ai empruntée au web.

    grande cigue

    -spigélie

    Cette plante est réputée avoir été largement utilisée par la Marquise de Brinvilliers, une "célèbre" empoisonneuse, qui d'ailleurs a fini executée sous Louis XV. La France avait elle un comptoir en Jamaïque? (désolé pour mon manque d'érudition histo géographique, j'ai toujours été mauvais dans ces matières) toujours est il que les Matières Médicales nous apprennent que cette plante était utilisée jadis par les Indigènes de la Jamaïque......pour expulser les vers intestinaux! Mais c'est un poison violent des nerfs (nevralgies intolérables), du coeur (tachycardie et angor) et des yeux ( étincelles-phosphènes et douleurs oculaires intolérables en les bougeant).

    ci dessous un autre cliché emprunté au web:

    spighelia

    -strychnine

    opisthotonos

    J'ai trouvé ce cliché sur wikipedia à propos du tétanos: cette hypercontracture de toute la chaîne postérieure des muscles du corps est typique de l'intoxication par la strychnine, dans sa phase terminale ( et du tétanos bien entendu). L'intoxication est dominée par des spasmes et des convulsions, par crises, sur un fond de surtension musculaire, dont le moindre contact, la moindre excitation sensorielle suffit pour déclencher trismus, spasmes et convulsion. La mort survient par asphyxie respiratoire. La strychnine est en quantité importante dans 2 remèdes homéopathiques d'inégales concentrations: par ordre croissant, la noix vomique, puis la fève de Saint Ignace. Dans cette dernière la concentration en strychnine est encore supérieure (et un autre toxique concourt à diversifier le tableau neurologique(on devrait dire neuro sensoriel). C'est un poison que Miss Agatha Christie évoque souvent dans les enquêtes de son fameux détective Belge........

    la noix vomique (illustration du web):

    Les poisons

    -cyanure:ici il faut bien distinguer le cyanure de potassium (KCN) et l'acide cyanhydrique (HCN)

    Le cyanure de potassium est un toxique mortel rapide et puissant. L'acide cyanhydrique se trouve dans la fumée des cigarettes, en petites quantités dont les fumeurs s'accomodent avec le temps, mais c'est également un poison. Plus lent, mais poison quand même. la toxicité est neuro respiratoire: hyperpnée dans un contexte d'angoisse mortelle, puis anoxie, coma et décès lors de l'intoxication aigûe respiratoire. De manière plus lente, en cas d'intoxication chronique: vertiges, angoisse respiratoire et démarche ébrieuse.  C'est une symptomatologie très courante en médecine, et peu sont ceux qui évoquent, simplement l'intoxication tabagique chronique......

    En homéopathie on utilisait l'acide cyanhydrique (ou acide prussique) dans les dyspnées aigûés d'origine coronarienne ou respiratoire. Histoire ancienne avec les moyens modernes de soins, bien entendu.

    La cyanure de potassium, en ingestion, il me semble qu'il fut utilisé par certains nazis pour se suicider efficacement et rapidement. Je n'ai pas trouvé de trace d'utilisation homéopathique. je vous renvoie à cet article sur wikipedia, d'où je sort la photo ci dessous.

    cyanrure

     

    méfiez vous de l'odeur d'amande si on vous propose ça pour sucrer votre café!! Hercule Poirot pourrait passer un peu tard pour vous prévenir!! mais il démasquera les coupables, c'est une consolation comme une autre ;-)

     

    -Jasmin de Caroline

    -Jusquiame

    -datura stramonium

    stramonium

    Ce sympathique cliché, c'est moi qui l'ai pris: j'ai eu la chance de passer à ce moment là lorsque les fleurs n'étaient pas toutes ouvertes en même temps. C'est assez amusant: on ne peut pas trop se louper lorsqu'on rencontre Stramonium: l'odeur fétide dans l'air est déjà évocatrice. Ensuite, en fonction de l'heure, les fleurs sont plus ou moins ouvertes ou plus ou moins closes.

    En homéopathie on l'utilise surtout pour les terreurs nocturnes ou les fièvres délirantes violentes, surtout chez les enfants, mais l'adulte peut en bénéficier aussi. La particularité de l'intoxication à stramonium réside dans la violence de sa manifestation. Certains auteurs la comparent à une "belladona aggravée". historiquement, les homéopathes s'en servait pour soigner le Déllirium Tremens, c'est dire le caractère particulièrement hallucinatoire et violent du délire.

    Inutile de préçiser que c'est une plante hautement toxique et que n'importe quelle partie est mortelle par ingestion, après des troubles cardiaques mais surtout hallucinogènes violents. Elle fait partie des 4 solanacées couramment utilisées en Homéopathie avec Belladona, Hyosciamus niger (la jusquiame noir), et la Douce-amère (Dulcamara)

    -gaz moutarde

    -phosphore blanc

    -héroïne

    -cocaïne

    .......

    les métaux-minéraux eux mêmes (aluminium, plomb, Zinc, Manganèse, Or , argent, Cuivre, souffre, Fluor,.........) peuvent être des poisons à certaines doses.

     

    Voilà donc une première liste, non exhaustive, que je détaillerai plus tard

    DocfrancDr Jean Philippe Santourian

    Homeopathie Auriculothérapie Micronutrition

    06 81 16 95 62

    http://docfranc.eklablog.com/

    Centre Ananta

    Medecine Chinoise Massage Thaï

    Taï Ch'I Qi qong

    24 rue Frederic Mistral

    69003 LYON 


    votre commentaire
  • Tellement variés dans leur présentation, les troubles digestifs sont parfois d'un diagnostic nosologique difficile.

    Et même alors qu'un diagnostique purement fonctionnel est posé, les traitements allopathiques ne font qu'un temps(......lorsqu'ils sont efficaces au premier coup!)

    La place de l'homéopathie est irremplaçable par au moins deux modes de prise en charge:

    -l'extrême richesse des symptômes et celle des différents remèdes symptomatiques homéopathiques permet une individualisation qu'aucun médicament allopathique ne pourra jamais donner.

    -la prise en charge du terrain et de la constitution par les remèdes homéopathiques de fond complète sur le long terme l'action des premiers et permet d'éviter l'épuisement de leur effet au cours du temps.

    Il est toutefois bien évident que l'alimentation  doit être adaptée au mieux, que ce soit dans les troubles fonctionnels comme dans les troubles organiques. Samuel Hahnmann en parle aussi dans son "traité sur les maladies chroniques". 

    "Au mieux" est toutefois difficile à apprécier:

    une bonne raison à ça est la suivante: des années de troubles sur le plan digestif finissent par devenir un "état de base" servant de référence à celui qui les vit. Si bien qu'il devient presque....habituel!

    Lorsque ces symptômes s'amendent un jour (que ce soit par un traitement quel qui soit, ou même par les circonstances), le bien être ressentit transforme littéralement la vie!

    Docfranc

     

     


    votre commentaire
  • Pendant des années, j'ai connu le stretching "fragmenté": on étire "le" muscle ou "le" groupe musculaire .

    Passivement.

    Parfois même (souvenirs des cours d'éducation physique), un comparse vous appuie sur le dos pour "améliorer" l'étirement en cours.(sic)

    Puis, au cours d'autres années, j'ai connu le stretching dynamique des chaînes musculaires: l'étirement se fait sous votre propre contrôle, en tension. Un exemple typique est celui des enchaînements qu'on trouve dans la "gymnastique Chinoise" (Taï ChI Chuan,et certaines formes de ChI Kong). J'en ai même fait le sujet de ma Thèse de Doctorat en 2002. Mais à l'époque ma compréhension n'était pas aussi avancée qu'à ce jour.

    Vous me direz: "quel rapport avec l'Homéopathie?"

    C'est simple et compliqué à la fois. Les tempéraments en Homéopathie vont nous aider à y voir plus clair.

    En Homéopathie, vous savez désormais qu'on individualise le traitement. 

    Grâce à une étude des symptômes,de la constitution et du terrain.(notamment)

     

    En utilisant le prisme de l'Homéopathie et de ses constitutions, appliquées au stretching, j'ai pû observer les points suivants:

    -le bon CALCAREA CARBONICA n'obtiendra guère de bénéfices au stretching classique, "fragmenté": sa constitution osseuse et ligametnaire ne s'y prête pas. En voulant trop en faire, il se blessera plus souvent qu'il ne se fera du bien. 

    - SULFUR ne sera intéressé par ce genre d'étirements que pour ceux dans lesquels il excelle spontanément. mais ses raideurs ou sa souplesse ne l'intéressent pas plus que ça. Dans sa version sthénique, il abat son labeur quotidien dans la joie avec une endurance extrême, et ça lui suffit.

    - CALCREA PHOSPHORICA va s'abîmer l'ensemble du rachis tout au long de sa croissance avec ce genre de me.des, et même après, pendant que....

    -.....CALACREA FLUORICA trouvera tous ces exercices tellement faciles........ qu'il finira par ouvrir une école de Yoga Postural !! (et vous connaissez l'Humain Contemporain: "ce qui est bon pour moi est bon pour tous les autres".........Ses pauvres élèves vont en ch.er!!..)

    -dans une moindre mesure, peut être aussi que NATRUM CARBONICUM, avec ses entorses à répétitions, et donc probablement un terrain un peu hyperlaxe, prendra pendant quelques temps le même chemin que CALCAREA FLUORICA.......

    A terme, tous (sauf notre "Fluorique préféré") vont se tourner vers un stretching différent, car les douleurs et les raideurs vont se majorer avec le temps s'ils persistaient dans le stretching habituel.

    On les trouve souvent, passé la cinquantaine, se mettre au Taï Ch'I Chuan, et on les voit-avec bonheur-retrouver une souplesse dynamique, une agilité presque de chat, pendant que les plus sceptiques à l'égard de toutes ces "chinoiseries", font la fortune des vendeurs de cortisone et autres anti inflammatoires.............

     

    Le concept des "chaînes musculaires" n'est pas nouveau. Il y a quelques années, c'est un Kinésithérapeute qui me l'a fait découvrir dans toute sa valeur thérapeutique. 

    Quant au concept de souplesse en tension, c'est par l'observation de certains pratiquants de Taï Ch'I Chuan que je l'ai compris. Particulièrement par ceux qui sont spécialement "raides" de nature (Calcarea Carbonica à la cinquantaine c'est presque un bout de bois hihihi) , mais qui retrouvent leur agilité par la pratique du TCC (Taï CH'I Chuan).

    Je me suis toujours méfié des pseudo "Maîtres" en TCC qui sont, à l'évidence, de constitution plutôt Calcarea Fluorica, et qui présentent le TCC comme un enchaînement de contorsionniste........ C'est impressionnant, ça en jette, ça donne envie de pratiquer..........C'est déjà ça, vous me direz. Ouais, sauf que faut pas croire que c'est le TCC qui leur donne leur constitution. C'est leur constitution qui leur permet d'exécuter le TCC comme vous les voyez faire. Nuance !

    Il n'en reste pas moins que l'étirement en tension, qui est le fondement des enchaînements du TCC, peut faire progresser toutes les autres constitutions sans se blesser, et jusqu'à des âges avancés.

    A mon avis, c'est parce que chaque étirement, chaque pose, ainsi que les transitions d'une à l'autre sont basées sur:

    -l'étirement en tension volontaire, contrôlée par le pratiquant

    -l'étirement des chaînes musculaires dans leur ensemble. Et pas un maillon à la fois, comme dans le stretching classique (qui peut avoir un intérêt pour autre chose, mais ça j'y reviendrai une prochaine fois).

     

    A méditer

     

    Docfranc

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Les traitements modernes de l'asthme sont au nombre de trois:

    -les béta mimétiques, ou bronchodilatateurs

    -les anti inflammtoires stéroidiens (cortisone sous forme solupred, celestene, etc...)

    -les anti allergiques

     

    Parmi eux, le premier est -de loin-le plus performant pour soigner la crise.

    On ne devrait jamais s'en priver pour traiter une crise, quel que soit le mode de thérapie de fond qu'on suit pour l'asthme.

     

    Le grand avantage d'une médecine intégrative, ou "holistique", pour prendre un mot à la mode est d'entreprendre un traitement "de fond".

    Ce dernier à un double but:

    1-espacer les crises

    2- améliorer le confort respiratoire entre les crises.

     

    Si on ne doit pas se passer de bronchodilatateurs modernes de nos jours pour gèrer la crise, on peut très avantageusement entreprendre un traitement "de fond" par l'homéopathie.

    L'avantage de la consultation auprès d'un Homéopathe est de prendre en compte la constitution et le terrain de l'individu, à une période de sa vie bien particulière.

    En prenant régulièrement (en général une à deux fois par semaine les doses, et tous les jours les "petites boules") les remèdes homéopathiques individualisés, et en réformant autant que possible son alimentation et son environnement dans le bon sens, il n'est pas rare d'observer l'espacement des crises et un plus grand confort, entre les crises.

    L'asthme est une maladie complexe aux causes et conséquences multiples.  Sa prise en charge sur le long terme doit faire preuve de pugnacité et de ténacité. On ne s'en débarrassera pas avec 3 mois d'homéo, si talentueux que soit l'Homéopathe prescripteur. 

    L'amélioration peut être rapide, mais c'est seulement au bout d'un an ou deux d'efforts et d'amélioration qu'on doit alors entreprendre un sevrage progressif des remèdes homéopathiques.

    Et, rappelez vous, le traitement bronchodilatateur (qu'il soit de longue ou courte durée d'action) est l'élément pivot de la prise en charge.

     

    Docfranc

     


    votre commentaire
  • Aaaah!! Voilà un sujet qui va faire plaisir à certains......et peut être moins à d'autres.....

     

    Qu'un médecin qui vous parle de "fumer c'est bon pour la santé", il y a de quoi se divertir!!

    En fait, l'approche "tempéramentielle" est assez illustrative:

    -le bon gros sanguin SULFUR, qui en est encore, qu'il soit maigre ou gros, dans sa période hédoniste, a le tabagisme "plaisir". Un bon cigare, ou une bonne pipe après le repas, ou devant son quotidien préféré, c'est un plaisir absolu.

    -le sec mais bilieux NATRUM MUR, fidèle à ses angoisses, aura la cloppe "détente". Il faut la fumer entre deux séances de boulot alimentaire, parce que ça détend. ça calme un peu. on oublie un peu tous ces "c.ns" au boulot qui n'y comprennent rien, et on se relaxe.....

    -le nerveux IODUM, ou l'intoxiqué NUX VOMICA, enchaîne les clopes les unes sur les autres, dans la rapidité de leur action. Ils ne se souviennet même plus pourquoi ils avaient commencé à fumer, mais, hyperactifs dans l'âme, ils sont bien capables d'ajouter ce vice à toutes leurs occupations. Et puis, à bout de nerf (c'est le cas de le dire), il y en a bien une, dans le lot, qui est supposée réduire la tension nerveuse, ou au contraire lui donner le tonus pour être plus compétitif......

    -le lymphatique CALCAREA CARBONICA n'a guère de raisons de fumer, sinon dans sa version PULSATILLA, pour se faire accepter par l'entourage, si ce dernier est fumeur. Par besoin d'amour, au final......

     

    Quelle que soit son tempérament, le tabagisme , d'une manière ou d'une autre, vu par le fumeur lui même, est bon pour lui, et partant, pour sa santé:

    -il l'aide à se relaxer, c'est un plaisir, il le rend performant, il lui permet d'être socialisé.........etc.....

    On pourrait trouver bien des explications, sinon bien des.....excuses......

    Mais qu'on prenne la première "fumette" par n'importe quel bout, il y a un travers dans lequel presque chaque tempérament risque de pencher: c'est l'addiction.

    Et fumer par addiction n'est pas anodin. Loin de là.

    Froncez les sourcils et grattez vous la tête!

    Il y a encore de l'espoir.....

     

    Docfranc


    votre commentaire