• "sorties" astrales

    une vidéo plutôt instructive: elle décrit assez bien les phénomènes sensoriels qui préludent la "sortie" (qui n'en est pas une au sens strict). Monroe les avaient déjà bien colligés dans ses livres. Yogananda aussi, bien que cette manifestation, pour lui, était plutôt contemporaine de "conscience cosmique". D'autre auteurs en ont parlés. Moi même je l'ai expérimenté, et bien des patients m'ont rapportés des "symptômes" du sommeil qui évoquent cette "sortie".

    Beaucoup de guillemets dans mes propos, c'est évident. Et pour cause !

    Si on parle de "sortie", cela signifierait que la conscience soit , à la base, "enfermée", ou bien "à l'intérieur" du corps physique à l'état de veille. "corps astral" et autres "corps causal" sont des concepts très abstrait lorsqu'on n'en fait pas l'expérience. Et même à ce niveau, les partages d'expérience sont très limités pour une vision commune. Sur le plan médical, à partir du moment où on voit tout du point de vue de la pathologie, certains des symptômes vécus peuvent s'apparenter à la paralysie du sommeil lorsque, préçisément, ils surviennent au cours du sommeil ou d'un somme, et à des formes d'épilepsie partielles, lorsque les "symptômes" (encore les guillemets) surviennent à l'état de veille (hallucinations cénesthésiques, autoscopiques, auditives, etc....), voire même interprétés comme des hallucinations d'ordre psychotiques. Faut dire qu'on peut être scientifique ET ignorant de certaines choses.....et vice versa.

    Bon, tout ça c'est bien compliqué vous me direz, et vous n'aurez pas tort.

    Mais c'est aussi intéressant.

    On sais encore peu de choses sur la "conscience". C'est pourquoi il est assez facile de dire n'importe quoi. S'il existe des manifestations communes, elles ont au moins le mérite d'apaiser certains qui pourraient se croire "malades" ou "fous". Et c'est déjà une bonne chose.

    Ceci dit, on ne peut non plus aller trop loin et accepter tout et n'importe quoi comme argent comptant. "sortie" me semble excessif. Mon interprétation est plutôt celle d'une dilution de la conscience et d'un éveil à certains processus biologiques qui , d'habitude, ne sont pas enregistrés par le cerveau. La litterature extrême orientale (comme le Bardo Thödol dans le Bouddhisme Esotérique) ne parle pas tellement de "sortie". Si on est attentif, la manifestation "physique" est une illusion et la pratique du Yoga Thibétain (lire Ewans Wentz à ce sujet) permet d'éveiller progressivement la conscience au délà de cette illusion.

    C'est pourquoi , en Occident, à mon avis, "sortie" est un terme souvent employé et qui porte à confusion pour le moins, et aux sarcasmes pour le pire. Le raisonnement dichotomique (séparer en opposant) ne peut appréhender autrement que par des termes évoquant l'emprisonnement ou la libération. La dialectique Orientale ou Extrême Orientale, plus proche d'une vision symbiotique (unir dans un bénéfice réciproque), et globale ( ses diverses traductions-occidentales-l'ayant sans aucun doute teinté de notre propre dichotomie) éludent souvent le dedans et le dehors, l'inclus et l'exclus, etc...autrement que par la recherche de l'équilibre entre les deux opposés d'une paire.

    Alors on peut observer.

    Docoach

    « une papaveraceae plutôt sympa!Vaccins: la série nécessaire des vidéos instructives »

  • Commentaires

    1
    pov'juliette
    Mardi 20 Novembre à 10:46

    https://www.youtube.com/watch?v=bZn366Px9jM

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :