• Théosophie, méditation, religion et foutage de gueule

     

    En congrès d'ostéopathie ce week end, j'ai eu l'occasion de passer par le square Rapp, à Paris.

    Le square Rapp, pour ceux/celles dont l'ésotérisme ne serait qu'une recette de pâtisserie, je me permet de vous donner un sou d'information à ce sujet-le square Rapp, disais-je- abrite le siège social des éditions Adyar, et de la Société Théosophique.

    Je vous laisse le soin d'aller sur wikipedia, par exemple, pour en savoir davantage à ce sujet.

    Pour moi, cela fût un moment de retour dans le passé (et non dans le futur), à l'époque où je m'étais "tapé" toute la collection-ou presque-des livres d'Alice Bailay, et les deux tomes (enfin j'ai parcouru au moins deux tomes, mais l'oeuvre est peut être plus grande, je ne me souviens plus...) de la Doctrine Secrète de Mme Blavatsky Héléna.

    Impossible de laisser de côté les grands classiques du Yoga, depuis Danièlou Alain (le seul occidental qui , en passant, a fait une synthèse aussi claire que pratique sur le Yoga, ET sur les Versets du Kama), jusqu'à Yogananda, en passant par Kerneiz!

    Impossible, car ces lectures sont indispensables pour pouvoir essayer de comprendre de manière pratique la pensée de la Société Théosophique .......Mystères, Mystères ? mouais, peut être..... 

    Ces lectures sont sans doute aussi nécessaires à faire que celles des ouvrages religieux de référence (Bible, et tutti quanti) dont la lecture permet de venir à bout des insomnies les plus tenaces, un peu comme les notices explicatives des déclarations fiscales......

    Bon, bref, alors cela n'était pas mon dernier jour, je n'ai pas vu tout le film de ma vie se dérouler sous mes yeux, et je n'ai pas emprunté le tunnel. Mais, tout de même, ce court passage par ce square m'a donné un certain sentiment de nostalgie, sans doute, plus que tout autre chose.

    Aujourd'hui, les publications ne cessent de se poursuivre sur les aspects de la conscience à travers la méditation. En gros, chaque courant essaie de vous enseigner un mélange de morales, attitudes pratiques sur vos émotions, technique de relaxation, voire de méditation. Toutes sont basées, en fait, au final, sur la suggestion. Et on dirait presque que chacun y va de "son" école. Certains pourraient y voire là des dérives sectaires. Et , certainement, dans le lot, on en trouvera, tout comme on trouve toujours une pomme pourrie dans un baril de pomme. Mais au delà de cette dénonciation, il y a là tout une dérive vers une forme de stoïcisme culpabilisant que je dénonce comme du foutage de gueule,mais sans doute bien moins que Tchékov, dans " la salle numéro 6". 

    Cqfd

     

    Docoach

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Pov'juliette
    Mardi 7 Novembre 2017 à 16:10

    "Foutage de gueule" dans le mille, c'est exactement l'expression adéquate. Bravo Docoach! Prudence et ne soyons pas dupe.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :