• Fluorose et autres métaux lourds en Arménie ?

     

    Il est notable de voir, suite à la vague de migrations des derniers massacres en Syrie , vers l'Arménie, un développement de troubles de santé de certains migrants.

    Troubles dentaires en pagaille, à tous les âges.

    Troubles du squelette avec dystrophie osseuse.

    Troubles neuro psychiques à type de troubles spasmophiles, obsessions et paranoïa.

    Alors, Carences alimentaires en Arménie?

    Non, vu l'extrême productivité des sols (tous les arbres fruitiers -ou presque-poussent sans peine! les céréales ? idem. Les légumes? Idem). Cette première hypothèse ne résiste pas à une observation, sur place, de l'alimentation de la population migrante. Chacun mange à sa faim, voire plus. D'ailleurs, les autochtones comme les migrants développent embonpoint comme surpoids, hypertension, et troubles dyslipidémiques.  Donc, non pour la carence alimentaire.

    Toxicité des sols? de l'air? .....et de l'eau ??

    Il est difficile d'en savoir davantage sur ces derniers points, compte tenu d'une autocratie plus ou moins mafieuse. 

    J'ai pû observer, sur place, une certaine lacune dans le traitement des déchets collectifs......Après quelques recherches sur internet, je n'ai rien trouvé à ce sujet........ Reste donc simplement l'observation que j'en ai faîte.......

    Le problème de l'intoxication par des métaux lourds (comme l'aluminium, le plomb, le mercure (penser à Sumgayt!!!) et à un halogène comme le fluor, est très sournois, car insidieux, à développement très lent. Les symptômes sont souvent de l'ordre neuro-psychiques avant de devenir clairement somatiques........ On en sait quelque chose dans les pays développés, même si la cause est différente.

    La chélation des vitamines du groupe B, indispensables à un fonctionnement harmonieux du cerveau (et donc du psychisme, rappelons-le!) et du reste du système nerveux, qui peut être dû, en partie au moins, par certains métaux lourds, peut rendre complètement caduque la notion d'"alimentation saine". C'est là que réside une nuance entre ce qui est ingéré et ce qui est réellement utilisé (ou utilisable) par le système biologique humain (votre corps!). Tétau en a largement parlé dans certains de ses ouvrages.

    Souvenez vous de la triade "démence-diarrhée-dermatose" du fameux Pellagre, ou encore de l'association "fonte musculaire-polynévrite-démence" du Béri Béri........Ces maladies carentielles ont trouvés leur solution dans la supplémentation vitaminique (et minérale) correspondante. Le temps passe et l'apport du modernisme en déchets hautement toxiques rend la supplémentation moins efficace (même si clairement nécessaire) et l'apport de la déchélation homéopathique (notamment) salutaire.

    Reste le problème -à nouveau- du traitement des déchets, qui ne sont plus les mêmes qu'il y a 100 ans.....

    Sic Transit Gloria Mundi

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :